Monday, April 23, 2018

Спецпроекты :      Frontinfo.media     Voenkor   

 
Home / NEWS  / IN FRENCH  / Actualités du jour, 1 mars 2018

Actualités du jour, 1 mars 2018

Le service de presse de la société ukrainienne « Naftogaz Ukraine » a annoncé à l’agence Interfax que l’arbitrage de Stockholm a ordonné à Gazprom de payer à « Naftogaz Ukraine » 4.630.000.000 $ pour une livraison incomplète des volumes convenus de transit de gaz. Ainsi, à l’issue de deux procédures d’arbitrage entre les entreprises sur la livraison et le transit de gaz, Gazprom doit payer à Naftogaz 2.560.000.000 $. Cependant, l’arbitrage n’a pas satisfait à l’exigence de Naftogaz sur la révision du tarif pour le contrat de transit de gaz avec Gazprom, ainsi que l’exigence sur la révision du contrat de transit conformément à la législation européenne et ukrainienne en matière d’énergie et de concurrence.


Pendant ces dernières 24 heures, les militaires de Kiev ont violé le régime du cessez-le-feu cinq fois en tirant sur les territoires de la première ligne de la République 149 munitions différentes avec l’utilisation des mortiers, des lance-grenades et des armes légères. Dokoutchaevsk, le village Lozovoye de la région de Yassinovataya et la banlieue du nord de Gorlovka ont subi les coups de feu.


Le groupement terroriste l’État Islamique continue de mener des activités subversives en Iraq. Par exemple, hier les terroristes ont attaqué le gisement de pétrole Khabaz à Kirkouk, tuant et blessant cinq soldats. Un autre milicien chiite a été tué et trois autres ont été blessés dans un piège à Havidzh. En fait, trois régions de la province de Kirkouk restent sans contrôle après le départ des forces irakiennes et kurdes, où les questions de sécurité ont été déléguées aux forces de police fédérale.


Les horaires du couloir humanitaire pour la sortie des civils de Ghûta d’Est ont été déjoué. Les militaires, contrôlant la banlieue d’est de Damas ont bombardé le couloir humanitaire et n’ont pas permis aux résidents de l’utiliser. La zone de désescalade à Ghûta d’Est, comme les trois autres, a été établie à l’issue de l’accord entre la Russie, l’Iran et la Turquie, et il y a aussi des zones dans la province d’Idlib, au sud-ouest de la Syrie et au nord de la ville d’Homs. Les groupes armés à Ghûta d’Est nient les accusations d’entrave à la sortie des civils et de bombardement de la route d’évacuation.


Des essais de missiles de mer et des armes torpilles seront effectués près des côtes de la Crimée. En ce moment, pour «les expérimentes» avec de telles armes, la Russie utilise le terrain d’essai dans la mer Blanche. Mais, en raison des conditions climatiques, la période de son exploitation est limitée. Certains types d’armes sont expérimentés dans la mer Baltique, mais en raison de la zone d’eau «étroite», les tirs ont lieu littéralement devant l’OTAN. En Extrême-Orient, il n’y a pas d’infrastructure technologique nécessaire, et en Crimée, la base nécessaire existe depuis l’époque soviétique.


Au cours de l’opération anti-terroriste vaste dans le Sinaï les soldats égyptiens ont éliminé 13 terroristes pendant deux derniers jours – a annoncé le représentant officiel de l’armée gouvernementale du pays. En outre des militaires neutralisés, environ 90 soupçonnés dans l’activité extrémiste ont été arrêtés. Au cours de l’opération les forces de sécurité ont réussi de détruire quelques refuges, des entrepôts d’armes et des explosifs.

ПОДЕЛИТЬСЯ


NO COMMENTS

POST A COMMENT