Home / NEWS  / in French  / Actualités du jour, 10 septembre 2018

Actualités du jour, 10 septembre 2018

Les frappes aériennes russes dans le gouvernorat syrien d’Idlib sont effectuées avec des armes de très haute précision et ont maximum d’effet, rapportent les correspondants militaires d’ANNA NEWS en Syrie se référant à l’agence Sana. D’après les informations communiqués par des sources locales, les chefs de l’organisation terroriste de Parti islamique du Turkestan ont été éliminés. Des objets des terroristes situés dans la localité de Jisr al-Choghour et dans le quartier Kafr Zita à Al-Lataminah ont été touchés par les frappes. Les deux localités figurent parmi celles où puisse avoir lieu une provocation à l’utilisation d’armes chimiques. Selon les correspondants d’ANNA NEWS, ce sont les djihadistes locaux qui préparent des provocations.

L’Allemagne puisse se joindre des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France pour frapper la Syrie dans le cas où le gouvernement syrien a recours aux armes chimiques, rapporte Interfax se référant au journal allemand Bild. D’après les informations communiqués par le journal, les Allemands puissent utiliser leurs avions Tornado à des fins de renseignement avant et après les frappes de la coalition, ainsi que pour bombarder et effectuer des frappes de missile. Selon Bild, la question sur la participation allemande à l’attaque contre la Syrie est débattue à la demande de Washington. Auparavant, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a discuté de ce sujet avec l’attaché militaire des États-Unis à Berlin. Rappelons que l’Allemagne n’avait pas participé aux frappes effectuées en avril par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France contre le territoire syrien.

Le Pentagone a réfuté la déclaration du ministère russe de la Défense selon laquelle ils avaient bombardé une localité dans le gouvernorat syrien de Deir ez-Zor à l’utilisation de munitions au phosphore blanc, rapporte Interfax se référant à la chaîne de télévision canadienne Global News. Sean Robertson, porte-parole du Pentagone, a fait savoir qu’actuellement, ils ne disposent pas d’informations sur l’utilisation de munitions au phosphore blanc. D’après lui, aucune unité de l’armée américaine dans la région concernée ne dispose pas de ce type d’armes. Rappelons qu’hier, le général Vladimir Savtchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, avait déclaré que deux F-15 américains avaient la veille effectué des frappes aux munitions au phosphore blanc contre la localité de Hajin, dans le gouvernorat syrien de Deir ez-Zor, ce qui a entraîné de grands incendies.

Des spécialistes russes ont obtenu l’accès aux laboratoires américains qui étudient des biomatériaux et qui se trouvent sur le territoire arménien, rapporte Interfax citant la déclaration du Premier-ministre arménien Nikol Pachinian. Il a tenu à souligner que les spécialistes russes «n’avaient jamais eu de problème avec l’accès et ils ne l’auront pas» dès qu’il est devenu Premier-ministre. De plus, Pachinian a déclaré que les autorités arméniennes contrôlaient complètement ces laboratoires et qu’ «ils ne pouvaient pas être utilisés contre la Russie».

La présidente du Parti social-démocrate (SPD) allemand Andrea Nalhes a exclut la possibilité de la participation de la Force de défense fédérale allemande aux actions militaires contre les forces gouvernementales syriennes, rapporte Deutsche Welle. «La SPD n’approuvera pas que l’Allemagne participe au conflit syrien, ni au parlement ni au gouvernement», a-t-elle fait remarquer.

Les correspondants militaires confirment les informations, selon lesquelles deux chasseurs F-15 américains ont frappé le gouvernorat syrien de Deir ez-Zor ayant eu recours à de munitions au phosphore blanc. Auparavant, le ministère russe de la Défense l’avait annoncé ayant souligné que l’utilisation du phosphore blanc était interdite par la Convention de Genève. En 2017, répondant aux accusations des médias d’avoir utilisé le phosphore blanc, la coalition dirigée par les États-Unis a déclaré qu’elle agissait «selon les lois de la guerre».

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)