Sunday, May 20, 2018

Спецпроекты :      Frontinfo.media     Voenkor   

 
Home / NEWS  / IN FRENCH  / Actualités du jour, 11 mai 2018

Actualités du jour, 11 mai 2018

La nuit de 10 mai au cours de la frappe israélienne contre la Syrie le complexe de missile anti-aériens « Pantsir-S1 » a été détruit. Une vidéo de l’attaque sur le système SA22 (comme le complexe « Pantsir-S1 » est nommée dans la codification de l’OTAN) a été publiée sur le compte officiel Twitter. Il est à noter que la vidéo a été prise du missile Spike NLOS. Système de missile et de canon antiaérien automoteur «Pantsir-S» se réfère à des systèmes de couverture étroite et est destiné pour couvrir les installations civiles et militaires contre les attaques aériennes. En 2011, la Russie a fourni 36 complexes modernes «Pantsir» à la Syrie.

Les enquêteurs ont recueilli et remis à l’Agence mondiale antidopage (AMA) des preuves démolissant les paroles de l’ancien chef du laboratoire antidopage de Moscou Grigory Rodchenkov sur la substitution d’échantillons dans le laboratoire de Sotchi. « L’enquête a recueilli des preuves objectives réfutant de faux témoignages de Rodchenkov sur la livraison des tests de dopage des athlètes dans le laboratoire antidopage de Sotchi, leur stockage et la substitution du biomatériau à la suite de l’ouverture des bouteilles la nuit» — est déclaré dans un rapport du Comité d’enquête. Les documents qui ont prouvé que les tests de dopage « ont été reçus au laboratoire de Sotchi dans la journée, ont été enregistrées et dans les limites de 30 minutes à deux heures ont été transférées à l’étude » ont été envoyé à l’agence mondiale anti-dopage. Le Comité d’enquête a également interrogé le personnel du centre antidopage travaillant à Sotchi en 2014, qui ont donné les témoignages qu’il n’y avait aucune action faite avec la substitution des échantillons.

Les forces de sécurité israéliennes envoient des forces supplémentaires à Jérusalem et à la frontière avec la Bande de Gaza. Les unités de l’armée et de la police devront renforcer la sécurité lors de la cérémonie d’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem. Comme prévu, la cérémonie serait accompagnée des émeutes du côté palestinien.

Le 15 mai les ministres des Affaires étrangères de l’Allemagne, de la France et de la Grande-Bretagne tiendront une réunion avec le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif dans la capitale belge — est indiqué dans un communiqué de presse du service de politique étrangère de l’UE. Les politiciens envisagent de discuter des dernières déclarations du chef de la Maison Blanche Donald Trump concernant Téhéran.

Selon les correspondants militaires d’ANNA NEWS, les militaires ont remis des armes aux représentants des autorités syriennes dans la province syrienne de Homs, dans la ville de Tel-Biss. Il est noté que en un jour sept mitrailleuses de gros calibre, ainsi qu’un grand nombre de munitions, ont été déposé par les militaires. On a rapporté plus tôt que le dernier groupe de terroristes a quitté la banlieue sud de Damas.

Trump a déclaré qu’après le retrait américain du plan d’action global conjoint, la Maison Blanche espère conclure un nouvel accord avec l’Iran. «J’espère que nous serons en mesure de conclure un accord avec eux — un nouvel accord, bon et honnêt — qui sera mieux pour eux, mais nous ne pouvons pas les laisser obtenir des armes nucléaires», a déclaré le leader américain. La condition du nouvel accord sera de fournir l’accès aux bases militaires iraniennes et aux installations nucléaires aux experts américains. Selon le président, «l’accord iranien désastreux» est devenu l’une des principales erreurs de l’administration Obama et a donné à Téhéran 150 milliards de dollars, qui ont été dépensés pour déstabiliser le Moyen-Orient.

Aliya Zaripova

ПОДЕЛИТЬСЯ


NO COMMENTS

POST A COMMENT