Sunday, April 22, 2018

Спецпроекты :      Frontinfo.media     Voenkor   

 
Home / NEWS  / IN FRENCH  / Actualités du jour, 19 mars 2018

Actualités du jour, 19 mars 2018


Des experts de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques arriveront lundi au Royaume-Uni pour examiner des échantillons d’une substance utilisée pour empoisonner l’ancien colonel de GRU Sergey Skripal et sa fille, rapporte l’agence Interfax en citant le ministre britannique des affaires étrangères Boris Johnson. Les experts de l’OIAC devraient prendre leurs propres échantillons. Cela peut être des échantillons d’air de la maison de Skripal, du pub et du restaurant qu’il a visités, des échantillons de sa voiture et des échantillons biomédicaux des Skripals eux-mêmes.


L’avocat de Donald Trump Tai Cobb a déclaré que le président ne considère pas la possibilité de la révocation du procureur spécial Robert Mueller. Plus tôt, un certain nombre des médias ont rapporté que Trump pourrait licencier Mueller, qui mène l’enquête sur les tentatives présumées de Moscou d’intervenir dans les élections aux États-Unis.


Des militaireы de l’opposition syrienne ont abattu un avion de l’armée de l’air gouvernementale dans la province orientale de Rif Damas – rapporte le service de presse de l’armée syrienne libre. L’avion Su-24 s’est écrasé au-dessus de l’usine chinoise dans la région orientale de Kalamun. Ce matin, il a quitté l’aéroport d’Al-Nasiriyah. Le pilote a réussi à catapulter.


Les correspondants de guerre d’ANNA NEWS rapportent de Damas que depuis le début des pauses humanitaires dans la Ghûta orientale, 73 656 personnes ont été fait sortir de la ville. Ces données ont été obtenues dans le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. En outre, le deuxième corridor humanitaire a aidé de faire sortir encore 25 235 personnes des colonies «Arbil, Hammouria, Sakba et Hazze pendant ces dernières 24 heures». C’est étrange, mais les défenseursjdu droit et de la démocratie dans les médias des États-Unis et de l’Europe évitent cet événement.


L’Ukraine demande à la Finlande de punir les participants de la délégation qui a visité la Crimée lors des élections — a déclaré le président de l’association de l’amitié russo-finlandaise, Daria Skippari-Smirnova. Selon ses mots, elle et ses collègues ne prennent pas ces déclarations au sérieux. «C’est ridicule: demander à la Finlande de nous punir et de nous maîtriser», a-t-elle expliqué. Comme l’a noté le président de l’association d’amitié russo-finlandaise, la délégation considère la Crimée comme le territoire russe, et leur visite n’a rien à voir avec l’Ukraine. «Le fait que l’Ukraine vit dans son monde illusoire n’est pas notre problème», a déclaré Skippari-Smirnova.


Le discours de Vladimir Poutine devant l’Assemblée fédérale de la Fédération de Russie provoque les discussions qui ne cessent pas. Au cours de cette intervention il a nommé des projets de défense les plus progressistes de la Russie, «utilisant de nouveaux principes physiques». En particulier, il a mentionné le laser de combat. La déclaration du président a causé des maux de dents à l’étranger et parmi l’opposition libérale. La première conclusion était «le délire», «les bêtises», «les rêves». Puis ils ont compris que ce n’est pas vrai. La Russie a un bouclier laser, qui donne la possibilité de couvrir son ciel et l’espace proche.

ПОДЕЛИТЬСЯ


NO COMMENTS

POST A COMMENT