Home / NEWS  / in French  / Actualités du jour, 23 juillet 2018

Actualités du jour, 23 juillet 2018

Les militaires qui ont rejoint le groupement « Jebhath-An-Nousra » se sont intensifiés dans la province d’Idlib, raaportent les correspondants militaires d’ANNA NEWS. Ils lancent des drones depuis le territoire sous leur contrôle . En outre ils menent des tirs avec l’utilisation des mitrailleuses sur les positions des troupes gouvernementales. De plus, des kamikazes ont été aperçus dans le nord de la province de Homs ainsi que des attaques contre les positions des troupes gouvernementales dans la province de Lattaquié.

L’armée de l’air israélienne a attaqué un groupe de militants des formations palestiniennes lançants des balles enflammées pour mettre le feu à des terres agricoles israéliennes dans les zones frontalières avec la bande de Gaza, en Israël. Les formations palestiniennes continuent leurs actions provocatrices, malgré la trêve et les menaces déclarées du gouvernement d’Israël.

Plus de 400 membres de l’organisation « Casques blancs » et les membres de leurs familles ont été évacués de Syrie vers la Jordanie, rapporte Interfax en référence au ministère jordanien des Affaires étrangères. Au total, 827 personnes devaient être évacuées. La permission pour leur transfert ultérieur en Allemagne, en Grande-Bretagne et au Canada a été confirmée par les autorités de ces pays. La Jordanie a accepté d’admettre 800 personnes pour une période ne dépassant pas trois mois. D’autres membres de l’organisation n’ont pas pu atteindre la frontière et se rendre en Jordanie en raison de la situation sur le terrain. Dans cette région, les troupes gouvernementales syriennes développent une offensive contre les positions de l’organisation terroriste DAESH, rapportent les médias.

Les correspondants de guerre d’ANNA NEWS, en citant l’agence SANA rapportent que les positions des combattants palestiniens pro-gouvernementales « Liwa Al-Qods » au nord de Deir ez-Zor ont été soumis aux tirs inattendus de la rive opposée de l’Euphrate. Le feu était menés avec l’utilisation des armes légères depuis le village d’Al-Safir Tahtani, contrôlé par les « forces démocratiques » kurdes. Des zones résidentielles voisines ont également été ciblées. Les Kurdes ménent périodiquement des attaques provocatrices sur les bastions de forces de la République arabe syrienne et ses alliés, dans l’espoir d’obtenir un prétexte à l’opération contre l’armée syrienne-arabe sur la rive est de l’Euphrate près des villes d’Al-Tabia et Hsham.

Donald Trump a répondu aux médias américains à leurs critiques d’être trop doux avec Vladimir Poutine, qu’ils étaient partials, puisqu’une telle approche était auparavant considérée comme de la diplomatie. «J’ai rencontré des critiques virulentes de faux médias pour être trop gentil avec le président Poutine. Plus tôt, ils pourraient l’appeler la diplomatie. Si je criais et effrayé, je serais trop cruel. Rappelez-vous comment ils ont dit que j’étais cruel avec le dirigeant de la Corée du Nord Kim Jong-Un. Les hypocrites! «- Trump s’est indigné dans son Twitter.

Selon l’information de l’agence ANNA NEWS, Donald Trump pourrait initier un référendum dans le Donbass — cette idée lui a été offerte par Vladimir Poutine, rapporte l’agence Bloomberg en référence aux sources qui ont été presentes à la réunion des deux dirigeants à Helsinki. Le référendum se tiendrait sous l’égide des organisations internationales et les habitants du Donbass pourraient se prononcer sur le statut des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk. Cela pourrait devenir l’une des options de la résolution du conflit. Les présidents ont convenu de ne pas parler de ces plans, de sorte que Trump ait eu l’occasion de réfléchir aux choses, est indiqué dans le message.

Aliya Zaripova

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)