Home / NEWS  / in French  / L’Otan surveille la situation dans la mer d’Azov Actualités du jour, 13 décembre 2018

L’Otan surveille la situation dans la mer d’Azov Actualités du jour, 13 décembre 2018

Des membres du Parti conservateur ont exprimé mercredi leur confiance à la Première ministre britannique et à la chef de leur parti, Theresa May, rapporte Interfax. D’après les résultats officiels du vote annoncés au Parlement, 200 personnes ont voté pour Theresa May contre 117 qui ont voté pour une motion de censure. Pour remporter le vote, il suffisait à la Première ministre d’obtenir 158 voix. Plus tôt dans la journée de mercredi, May avait annoncé son intention de participer au vote et avait mis en garde contre les conséquences négatives de l’éventuel changement du chef du parti pour le Royaume-Uni pendant le Brexit. Toutefois, plus tard, selon les médias britanniques, elle a également déclaré qu’elle n’avait pas l’intention d’être chef des conservateurs aux élections législatives de 2022.

Un train à grande vitesse qui se dirigeait d’Ankara à Konya a déraillé ce jeudi matin dans la capitale turque, rapporte TASS citant la chaîne de télévision Haberturk. L’accident a fait au moins sept morts et 46 blessés. Le train est entré en collision avec une locomotive de manœuvre qui suivait la même voie ferrée. Plusieurs wagons se sont renversés, encore deux sont entrés en collision avec un pont piétonnier.

Le Sénat américain a adopté mercredi la résolution visant à interdire à Donald Trump d’accorder tout soutien militaire aux participants au conflit armé au Yémen, informe TASS. Selon la résolution, les opérations dans la région menées contre l’Al-Qaïda, interdite en Russie, sont la seule exception. Ainsi, le Sénat appelle à mettre fin à tout soutien à la coalition dirigée par l’Arabie saoudite qui mène la guerre au Yémen du côté du gouvernement. Les résolutions du Congrès américain sont purement déclaratoires et ne doivent pas être obligatoirement mises en oeuvre.

Le Service fédéral de sécurité de la fédération de Russie a réprimé les activités du groupe qui a financé, sous prétexte de charité, les membres des organisations terroristes internationales de Daech et du Front al-Nosra, interdites en Russie, rapporte Interfax. «Les suspects ont été fouillés le 11 décembre à Moscou, en Tchétchénie, en Ingouchie et au Daghestan. Un nombre important de cartes bancaires impliquées dans le financement du terrorisme, ainsi que la littérature extrémiste et les instructions pour l’achat d’équipement et de cartes-SIM ont été découvertes et saisies», indique le communiqué du FSB. Et de poursuivre que sept personnes ont été arrêtées. Selon les services de renseignement, depuis 2016, ces individus auraient transféré plus de 38 millions de roubles aux terroristes. Leurs activités ont été réprimées conjointement par le FSB, le comité d’enquête et le service fédéral de la garde nationale.

Moscou a déclaré un diplomate slovaque persona non grata en réponse à l’expulsion par Bratislava d’un diplomate russe, a annoncé la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova. D’après elle, le diplomate slovaque dispose de deux jours pour quitter la Russie. Une note a été remise le 11 décembre à l’ambassadeur slovaque à Moscou. Pour rappel, le Premier ministre slovaque Peter Pilligrini a annoncé début décembre la décision de Bratislava d’expulser un diplomate russe prétendument impliqué dans l’espionnage.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)