Home / NEWS  / in English  / La situation s’aggrave sur la frontière indo-pakistanaise

La situation s’aggrave sur la frontière indo-pakistanaise

L’armée indienne a bombardé et détruit au moins trois postes militaires dans le district de Poonch dans la zone du Cachemire contrôlée par le Pakistan, un grand nombre de soldats pakistanais ont été blessés, rapporte TASS citant le journal The Pioneer. Auparavant, au moins trois soldats de l’armée pakistanaise ont été tués par des soldats indiens dans la région de Rawalakot sur la ligne de contrôle, dont un a été blessé. Le bombardement des positions pakistanaises a eu lieu en réponse à l’incident de lundi, lorsque les forces pakistanaises ont ouvert le feu d’artillerie d’armes de gros calibre contre les localités indiennes situées à 8 km de la ligne de contrôle séparant la zone indienne et pakistanaise du Cachemire. Un officier des forces frontalières et une mineure ont trouvé la mort. Quatre gardes frontière indiens ont été blessés.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé la victoire de son Parti de la justice et du développement aux élections locales dans le pays. Lors d’une intervention à Ankara Erdogan a déclaré devant ses partisans que « le soutien du peuple turc a permi au Parti de la justice et du développement de gagner les quinzièmes élections dans le pays », relate TASS. « Près de 56% de tous les organs locaux seraient dirigés par les représentants de l’AKP » — a dit Erdogan à l’antenne sur la chaîne NTV. En même temps il a reconnu que son parti n’a pas réussi à gagner les élections du maire d’Istanbul. Erdogan a fait rappeler que maintenant le pays « ne verrait d’élections encore 4,5 ans, et dans la période prochaine son parti travaillerait sur l’amélioration de la vie des citoyens ».

Selon 97,48% de décompte des voix, ont été annoncés les candidats pour le deuxième tour de l’élection présidentielle ukrainienne , rapporte TASS, citant la commission électorale centrale de l’Ukraine. Ainsi, les leaders du premier tour sont le comédien Vladimir Zelensky, qui a reçu 30,24% des voix, et le Président actuel du pays, Piotr Porochenko, qui a reçu 15,93%. D’autres candidats ont perdu la possibilité de se présenter au deuxième tour à tout résultat du décompte des voix des procès-verbaux non encore traités. Ioulia Timochenko, qui dirige le parti l’Union panukrainienne Patrie, gagne 13,39%, occupant la troisième place. Le deuxième tour des élections aura lieu le 21 avril.

Selon nos correspondants de guerre, les Forces démocratiques syriennes ont reçu de la coalition internationale un nouveau lot de matériel militaire et d’armes. Rappelons que d’après les sources kurdes, les Etats-Unis vont prochainement allouer 300 millions de dollars pour l’appui des « forces démocratiques ». En même temps, dans le camp des réfugiés d’al-Hol, contrôlé par les « forces démocratiques », les enfants continuent à mourir. Depuis la semaine dans la localité les morts de 27 bébé ont été enregistrées. Les tragédies sont causées par des conditions humanitaires difficiles et par le manque de possibilité des personnes déplacées de s’adresser pour une aide médicale qualifiée.

L’Ukraine a introduit l’interdiction sur tous les vols directs avec la Russie. Une telle décision a été prise par le cabinet des ministres ukrainien. Selon l’agence « Ukrainskie novini », ces actions sont liées au fait que le candidat aux présidentielles Iouri Boïko et le chef du conseil politique du parti « Plateforme d’opposition-Pour la vie » Viktor Medvedtchouk avaient visité Moscou. Le ministre de l’intérieur de l’Ukraine Arsen Avakov a noté qu’ils avaient « réussi à se profiter d’une faille dans la législation », en effectuant un vol direct à Moscou. On précise que l’interdiction ne touche pas d’éventuels vols des missions internationales, y compris celles de l’OSCE et de l’ONU.

Les combattants de l’Armée nationale lybienne sous le commandement du maréchal Khalifa Haftar ont pris le contrôle de quelques districts dans le sud-ouest de Tripoli, il n’y a pas d’affrontements pour le moment, a communiqué une source dans l’Armée nationale lybienne. « Pour moment les rues de la ville sont vides, il semble que presque tous les habitants auraient préféré d’abandonner la ville. Maintenant déjà quelques districts sont pris par les combattants de l’Armée nationale lybienne, tels que Janzour et al-Suani, c’est dans le sud-ouest de Tripoli », — a dit la source à RIA « Novosti ». Elle a noté qu’il n’y a pas encore eu d’affrontements, seules quelques petites attaques de bandes sur le chemin vers Tripoli. Ce jeudi le commandant de l’Armée nationale lybienne Khalifa Haftar avait ordonné d’engager l’offensive sur Tripoli, où réside le gouvernement d’entente nationale de Fayez el-Sarraj formé avec le concours des Nations unies et recconnu par la communauté internationale.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)