Home / NEWS  / in French  / La Turquie effectue des frappes aériennes contre les Kurdes

La Turquie effectue des frappes aériennes contre les Kurdes

L’armée de l’air turque a frappé des objets du Parti des travailleurs de Kurdistan en Irak considéré comme une organisation terroriste, informe Interfax en se référant à la déclaration du ministère turc de la Défense. Les chasseurs turcs ont attaqué des abris, des lieux de refuge et des stocks de munitions de militants dans les régions de Hakurk et Avasin-Basyan, dans le nord de l’Irak. Les frappes aériennes de l’armée turque ont été effectuées après la mort des militaires turcs à la suite des attaques des combattants du Parti des travailleurs dans le nord-ouest de la Syrie. Les troupes gouvernementales syriennes ont attaqué les positions des bandes armées au sud et à l’ouest d’Alep, a déclaré la chaîne de télévision saoudienne Al Ekhbariya. Les frappes ont été effectuées contre les banlieues de Kfar Hamra et Khalsa, ainsi que contre le microdistrict Rashidin-5, contrôlé par des radicaux, d’où ils ont pilonné les quartiers résidentiels de la ville d’Alep, protégés par l’armée syrienne, rapporte TASS. Dans le gouvernorat voisin de Hama, les forces du gouvernement syrien ont délogé les radicaux du groupe terroriste Front al-Nosra, interdit en Russie, de deux localités. Selon la chaîne de télévision, dans ce secteur du front, des soldats syriens mènent une offensive contre les hauteurs de Tel Osman. Rappelons que samedi dernier, les forces armées syriennes ont repoussé l’attaque de militants soutenus par la Turquie dans la banlieue d’Alep.

Comme l’indique l’agence Reuters, Haftar a ordonné à ses forces de poursuivre et éliminer les troupes de l’adversaire. Il a également annoncé le mois béni de Ramadan de mois de djihad. Rappelons que le 4 avril Haftar a annoncé le début de l’offensive sur la capitale de Tripoli. La version privilégiée de l’affaire pénale sur le crash de l’avion d’Aeroflot Sukhoi Superjet 100, qui a fait 41 morts, est liée aux actions des pilotes qui, n’ayant pas brûlé le carburant et, en excès de vitesse, ont effectué l’atterrissage, ce qui a endommagé l’aéronef et a provoqué l’incendie. Selon Kommersant, dans le même temps, l’enquête concerne les services au sol, qui n’ont peut-être pas répondu rapidement à la situation d’urgence. Svetlana Petrenko, représentante officielle du Comité d’enquête, a indiqué que l’enquête examinait diverses versions de l’incident, notamment des qualifications insuffisantes des pilotes, des régulateurs et des personnes ayant procédé à l’inspection technique de l’aéronef, un dysfonctionnement de l’aéronef lui-même et même des conditions météorologiques défavorables. Actuellement, l’aéroport de Cheremetievo a repris ses activités normales.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)