Home / NEWS  / in French  / Les Etats-Unis déploient ses bâtiments en mer Noire || Actualités du jour, le 6 décembre

Les Etats-Unis déploient ses bâtiments en mer Noire || Actualités du jour, le 6 décembre

Un groupe de sénateurs des deux partis américians ont présenté pour l’examen de la haute chambre du Congrès un projet de la résolution qui exige de punir le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane pour le meutre du journaliste Jamal Khashoggi, informe « Interfax ». Le document dit que l’héritier « contrôlait les forces de sécurité » pendant le meurtre et, « sur la base des preuves et l’analyse des données fournies au Congrès, le Sénat est à haut niveau sûr de la complicité de Mohammed ben Salmane dans le meurtre de Jamal Khashoggi ». La résolution appelle l’administration du président Trump et la communauté internationale « à traduire en justice tous les responsables », y compris le prince héritier de l’Arabie Saoudite. On note qu’en cas d’adoptation, la résolution n’aurait pas la force de loi, mais son approbation démontrera la position officielle su Sénat américain.

Le ministre du pétrole iranien Bijan Namdar Zanganeh, arrivé à Vienne pour participer à la conférence ministerielle de l’OPEP, s’est affirmé pour que les décisions de réduire la production du pétrole selon des quotas de l’Organisation touche Téhéran jusqu’à ce que les sanctions américaines contre l’Iran ne soient pas annulées. Le ministre a souligné que l’OPEP ne fait pas partie du ministère de l’énergie américain et ne doit pas obéir à des instructions des Etats-Unis, communique TASS. Il a déclaré que les tentatives de Washington d’executer de la pression sur l’Iran par l’OPEP sont « un comportement non proffessionnel ». « Nous devons être exemptés de toutes les décisions sur des quotas qui réduisent la production jusqu’à ce que les sanctions ne soient pas enlevées », — a affirmé le ministre iranien.

Le Canada a arrêté la principale directrice financière de la société chinoise Huawei Technologies Meng Wanzhou qui risque d’extradition aux Etats-Unis pour suspicion de violer des sanctions commerciales américaines contre l’Iran, informe « Interfax » en se référant à The Globe and Mail. On précise que Meng est la PDG adjointe de Huawei Technologies et la fille de son fondateur Ren Zhengfei. Son arrestation à Vancouver a été effectuée sur la demande des autorités américaines, qui insistent sur son extradition. Une source du journal informé de l’arrestation a communiqué que les forces de l’ordre des Etats-Unis affirment que Meng essayait de contourner l’embargo commercial américain contre l’Iran. Rappelons que Huawei Technologies est une des plus grandes sociétés de télécommunication dans le monde.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)