Home / NEWS  / in French  / Les militaires ukrainiens ignorent «la trêve de printemps» || Donbass. Bilan de la semaine

Les militaires ukrainiens ignorent «la trêve de printemps» || Donbass. Bilan de la semaine

Depuis le 1er septembre 2018, les Forces armées de l’Ukraine ont bombardé environ 700 fois le territoire de la République populaire autoproclamée de Lougansk, ayant eu recours à plus de 10.000 munitions, selon le service de presse de la milice populaire de la RPL. «26 objets d’infrastructure civile ont été endommagés», indique le rapport. Sept militaires et cinq civils ont été tués, dont un enfant, et trois autres militaires blessés.

«La trêve de printemps» à l’ukrainienne a failli finir en tragédie pour les habitants du village de première ligne Goloubovskoye dans la banlieue de Kirovsk. Dans la soirée du 18 mars, les «libérateurs ukrainiens» ont mis en scène une fusillade au hasard à l’aide des armes légères et des mitrailleuses de gros calibre tirant sur des immeubles d’habitation à la périphérie de la localité. Un certain nombre de maisons et d’immeubles commerciaux ont été endommagés.

Dans la nuit du 18 au 19 mars, la localité de Staromikhaïlovka a été bombardé de canons de véhicules BMP2. Les éclats d’obus ont endommagé le fil de la ligne électrique à haute tension et ont provoqué un court-circuit. Les équipes de réparation n’ont pu réparer les dégâts que le lendemain.

Un combattant de la milice populaire de la RPD a parlé de la situation dans la station de pompage Vasilievskaya, qui ne cesse d’être bombardé par la partie ukrainienne. Il a fait remarquer que les positions de la RPD étaient situées à une certaine distance de la station de pompage, de sorte que pendant les tirs, la partie ukrainienne ne touche pas accidentellement son territoire, mais malgré cela, les tirs contre la station de pompage continuent.

Les unités de force ukrainiennes continuent d’ignorer systématiquement la trêve de printemps convenue à Minsk. Ainsi, le 19 mars, à la suite d’un autre bombardement contre le village Donetskï, un habitant a découvert près de sa maison une munition non explosée de la production artisanale. Ce n’est qu’au hasard qu’une famille âgée n’a pas été blessée.

Un militaire de la 54e brigade des Forces armées de l’Ukraine, Sergueï Magdenko, qui était passé aux côtés de la République Populaire autoproclamée de Lougansk, a déclaré que le commandement de la brigade ne transmettait pas les informations sur la situation réelle au siège de l’opération des forces d’occupation. Ils le font guidés par les intérêts personnels et essayant d’éviter la responsabilité. Magdenko a parlé d’arrivée des représentants des médias ukrainiens sur l’avant-garde. Habituellement, on prépare pour eux des tirs, souvent sur leur propre territoire, qui sont représentés au grand public comme des tirs effectués par la République populaire autoproclamée de Lougansk. Sergueï Magdenko a tenu à souligner qu’on enregistrait des cas d’abus de drogues et d’alcool, ainsi que le manque de motivation de l’armée ukrainienne.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)