Home / NEWS  / in French  / Trump a enovyé des troupes au Gabon || Actualités du jour, le 5 janvier

Trump a enovyé des troupes au Gabon || Actualités du jour, le 5 janvier

Le président américain Trump a informé par écrit le speaker de la Chambre des représentants du Congrès des Etats-Unis sur sa décision d’envoyer des militaires américains au Gabon. Selon Trump, les militaires sont envoyés à Libreville pour assurer la sécurité des citoyens, du personnel et des objets diplomatiques des Etats-Unis à Kinshasa, en RDC, relate TASS. Le chef de la Maison-Blanche a averti le Congrès que ce 2 janvier des miliatires américains étaient arrivés au Gabon « avec un équipement militaire approprié et avec le soutien des forces aériennes ».

Des pirates ont attaqué un cargo près du Bénin dans la nuit du 2 janvier et ont enlevé 6 membres de l’équipage. Les kidnappés sont citoyens russes, à communiqué à « Interfax », la nuit de samedi, l’ambassade de Russie au Bénin. Parmi les autres 18 membres il n’y a pas de blessés. Selon les diplomates russes, à bord du navire se trouvaient 26 personnes dont 20 Russes, 4 Ukraniens et 2 Géorgiens. La mission diplomatique russe a reçu ces informations sur l’incident de l’etat-major des Forces navailes du Bénin. Le navire est actuellement dans les eaux territoriales du Nigéria. L’ambassade a également fait savoir qu’on faisait tout le possible pour aider les citoyens russes.

Le président américain Donald Trump a déclaré, ce vendredi, qu’il pouvait introduire dans le pays l’etat d’urgence pour, en contournant le Congrès, recevoir le financement pour la construction d’un mur sur la frontière avec le Mexique. Le président a ajouté que de telles actions pourraient être nécessaires « pour la sécurité du pays ». Cependant il n’a pas donné de détails de l’éventuelle décision. Plus tôt, Trump avait averti que la suspension du travail du gouvernement des Etats-Unis, suite au désaccord sur le budget entre la Maison-Blanche et les députés démocrates, pourraient être prolongée à des mois ou même des années.

Les autorités turques vont gérér les territoires syriens, libérés des terroristes de Daech, et éliminer les restes des extrémistes, informe TASS avec la référence au journal The Washington Post. Selon l’édition, le président américain Donald Trump et le leader turc Recep Erdogan, au cours d’une conversation téléphonique, ce 14 décembre, ont convenu que la Turquie devrait prendre la responsabilité de lutter contre Daech en Syrie et de gérér les territoires de la république, libéré des terroristes. Comme le note l’édition, Ankara veut que Washington désarme les formations kurdes armées disloquées en Syrie. Turquie demande également aux Etats-Unis d’assurer l’appui aérien et logistique aux troupes turques et aux forces syriennes d’opposition qui entendent engager la lutte contre les terroristes après le départ des USA.

La visite du chef de Roscosmos Dmitri Rogozine aux Etats-Unis peut être complètement annulée, et non remise, informe une source dans le domaine spatiale. Elle a souligné que la visite aurait dû être la réponse au voyage du chef de la NASA en Russie. « Nous esperons que la NASA réussit à régler toutes les questions politiques et la visite aura lieu, car leur proposition demeure », — a-t-on dit. « Sinon, la visite sera tout simplement annulée », — a ajouté la source. Rappelons qu’en octobre 2018 la NASA avait invité Rogozine à visiter les Etats-Unis au début de l’année 2019, néanmoins en janvier l’Agence a informé que la visite prévue pour ce février serait remise.

Le groupe de hackers Anonymous a publié une nouvelle série de documents du projet d’Etat britannique Integrity Initiative, selon lesquels les acteurs du projet, quelques années avant l’incident à Salisbury, avaient appelé à expulser des diplomates russes de Grande-Bretagne en désirant une « catastrophe » pour donner une impulsion au renforcement des capacités de défense britanniques, informe RIA « Novosti ». Les personnes impliquées dans ce projet, comme il ressort des déclarations des hackers et des documents publiés, avaient associer des spécialistes sur l’arme chimique et avaient contacté le recruteur et le voisin de Sergueï Skripal.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)