Home / NEWS  / in French  / Un raid aérien contre un camp de tentes en Syrie || Bilan de la semaine

Un raid aérien contre un camp de tentes en Syrie || Bilan de la semaine

Plus de 50 civils ont été tués dans un raid aérien de la coalition internationale dirigée par les États-Unis contre le village d’Al-Baghouz dans le sud-est de la Syrie, pilonné par les troupes arabo-kurdes des Forces démocratiques Syriennes, rapporte RIA Novosti citant la télévision d’État syrienne. «L’aviation de la coalition a commis un nouveau crime effectuant une attaque aérienne contre le camp de tentes d’Al-Baghouz, à l’est du gouvernorat de Deir ez-Zor. L’attaque a fait au moins 50 morts, dont la plupart les femmes et les enfants», informe la chaîne de télévision Ikhbariya citant des sources locales.

La Chine interdit temporairement l’utilisation d’avions Boeing 737 MAX 8 pour toutes les compagnies aériennes nationales à la suite de la catastrophe en Éthiopie, indique le message de l’administration de l’aviation civile en Chine. Et de noter que depuis octobre dernier, quand a eu lieu le crash d’un Boeing 737-8 de la compagnie aérienne Lion air, il s’agit de la deuxième catastrophe avec les avions de cette série. Pour rappel, un avion Boeing 737 MAX de la compagnie Ethiopian Airlines s’est écrasé dimanche le 10 mars quelques minutes après le décollage à l’aéroport d’Addis-Abeba Bole. L’avion transportait 149 passagers et huit membres de l’équipage, qui sont tous morts.

Dans la nuit au vendredi, les militaires israéliens ont attaqué près de 100 cibles dans la bande de Gaza en réponse aux frappes de missiles contre Tel Aviv depuis le territoire paléstinien, a informé le porte-parole de l’armée Avihai Edrei. « En réponse aux frappes de missiles contre Israël environ 100 cibles terroristes ont été touchées à travers toute la bande de Gaza », — le cite RIA « Novosti ». Israël a confié la responsabilité des frappes au mouvement Hamas qui gouverne dans l’enclave. Dans la soirée du jeudi deux missiles ont été lancés contre Tel Aviv depuis la bande de Gaza, ce qui a fait déclencher les sirènes de l’alerte aérienne dans la ville. On rapporte aussi que cinq autres missiles ont été lancés par les Paléstiniens contre les régions du sud d’Israël.

Après un blackout le président vénézuélien Nicolas Maduro a ordonné de mener des exercices militaires sur la défense des objets stratégiques de la république, a informé le ministre de la défense du pays Padrino Lopez. Selon lui, les exercices sont nécessaires « pour la défense du peuple et des objets stratégiques nationaux » et pour consolider la victoire face à une aggression, relate TASS. Lopez a précisé que les exercices complexes « Ana Karina Rote » auraient lieu ce samedi et dimanche. Plus tôt, le ministre de la communication et de l’information Jorge Rodriguez avait communiqué que l’électricité avait été rétablie à travers presque tout le territoire vénézuélien.

Le ministre de la défense iranien Amir Hatami a promis de riposter durement à Israël si les forces aériennes de ce pays tachent de bloquer les ventes du pétrole iranien sur les voies maritimes, informe TASS en se référant à l’agence IRNA. Hatami a indiqué que des actions pareilles d’Israël seront « considérées comme brigandage » et « menace à la sécurité internationale ». « Si cela se produit, l’Iran ripostera durement. Notre pays a assez de capacités de résistance », — a déclaré le ministre. Il a ajouté que « les forces armées de l’Iran assureront la sécurité des voies maritimes internationales pour leurs navires et tout ceux qui entrent dans la zone de responsabilité iranienne ». Rappelons que ce 6 mars, le premier-ministre et ministre de la défense israélien Benyamin Netanyahou avait annoncé un possible blocage par les forces navales d’Israël des bateaux-citernes iraniens qui cherchaient à contourner les sanctions adoptées contre l’Iran par les ventes de contrebande du pétrole par des voies maritimes.

Moscou n’est pas prête à prolonger le traité New Start sans un dialogue préalable approprié avec les Etats-Unis, a déclaré l’ambassadeur de Russie à Washington Anatoli Antonov, relate TASS. Il a rappelé que la Russie avait « des préoccupations concernant le respect de certaines dispositions du traité par les Etats-Unis ». « Il faut que nous retrouvions la solution avant de signer quelque document », — a souligné Antonov. Il a également indiqué la nécessité de régler avec les Etats-Unis toutes les questions liées au Traité FNI.

Ivan Ignatiev, en exclusivité pour Anna News

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)