Actualités du jour, 15 juillet 2018

  
0

La Première-ministre britannique, Theresa May, a appelé les Britanniques à surmonter leurs divergences et à s’unir autour de son plan de sortie du pays de l’Union européenne. C’est écrit dans son article dans le journal « The Mail on Sunday ». « Mon message au pays ce week-end est simple: nous ne devons pas perdre de vue l’objectif. Si nous ne le faisons pas, alors nous risquons d’arriver au fait que le Brexit n’aura pas lieu du tout », a déclaré la Première-ministre. May souligne qu’il n’y a pas d’alternative à son plan. Sa stratégie, selon elle, contribuerait à la restauration de la souveraineté nationale de la Grande-Bretagne, mettrait fin aux « paiements énormes» à Bruxelles et donnerait une possibilité de mener une politique commerciale indépendante. « Et maintenant, je veux dire à tous les Britanniques ce que j’ai déclaré à Trump vendredi: Je vais à Bruxelles pour ne pas échanger nos intérêts nationaux; Je vais les défendre. Je vais me battre pour notre accord sur le Brexit — parce que c’est la bonne affaire pour la Grande-Bretagne », écrit May. Le plan du gouvernement pour le retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne a été adopté lors d’une réunion spéciale le 6 juillet. Cependant, le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson et le Secrétaire d’État à la sortie de l’Union européenne du Royaume-Uni David Davis ont estimé que le plan futur de Brexit était trop doux et ont démissionné en signe de protestation.

Samedi Kirstjen Nielsen, secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis a déclaré que la Russie tentait de désunir les Américains par le biais des réseaux sociaux. « L’intelligence a enregistré des tentatives persistantes de la Russie d’utiliser les réseaux sociaux, les déclarations des sympathisants et des approches différentes pour semer la discorde et provoquer la désunion parmi les Américains, cependant ils sont pas nécessairement centrée sur les hommes politiques ou des campagnes politiques », — a dit la ministre. En même temps, Nielsen a souligné que l’intelligence ne prouvait que la Russie voulait influencer les élections de mi-mandat en 2018 — je cite « sur la même échelle et la même portée qu’elle a fonctionné en 2016 ». Moscou a réfuté à plusieurs reprises les déclarations sur les tentatives de semer la discorde parmi les Américains.

Le représentant officiel du mouvement Hamas, Fauzi Barkhoum, a annoncé un cessez-le-feu avec Israël après l’échange de coups du samedi. «Les efforts de nombreuses parties qui ont été entrepris depuis le début des frappes israéliennes sur la bande de Gaza ont été couronnés de succès, nous permettant de revenir à une accalmie et de stopper l’escalade», a écrit Barkhoum dans son compte Facebook, soulignant la médiation de l’Egypte. Pendant la dernière journée les militaires palestiniens ont tiré sur Israël près de 200 mines et roquettes au total. Pendant les frappes de représailles, l’armée de l’air israélienne a détruit plusieurs dizaines d’objets des militaires .

Quelques heures après la déclaration du cessez-le-feu, l’armée israélienne a enregistré le lancement de deux obus de mortier sur le territoire d’Israël depuis le territoire de la bande de Gaza. «Après les rapports de la sirène du conseil régional d’Eshkol, deux obus de mortier ont été tirés de Gaza. En réponse, les forces de défense israéliennes ont frappé un lanceur, à partir duquel des obus de mortier ont été tirés «, est indiqué dans le message sur Twitter. Pendant la frappe de représailles, les forces israéliennes ont détruit le lanceur, d’où les obus ont été tirés. La confrontation d’hier entre Israël et les Palestiniens est devenue la plus grande depuis quatre ans.

Samedi, une voiture piégée a explosé dans le centre de Mogadiscio (Somalie), près du palais présidentiel. L’explosion a causé la mort d’au moins 10 personnes. La police a tiré sur une voiture qui se déplaçait à grande vitesse vers le palais présidentiel. À la suite du bombardement, la voiture a explosé. Peu après l’explosion, un groupe des militaires a tenté de percer dans la résidence. Un échange de tirs a éclaté entre les militaires et les forces de sécurité. Au cours de la fusillade, trois militaires ont été tués. Le groupement terroriste «Al-Shabab» a revendiqué des attaques.

Aliya Zaripova

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: