Actualités du jour, 9 février 2018

  
0

 

Pendant ces dernières 24 heures les militaires ukrainiens ont viole le régime du cessez-le-feu 11 fois en tirant sur les territoires de la première ligne de la république populaire de Donetsk 197 munitions différentes. Les périphéries de l’est et du nord de Donetsk, Yassinovataya, Dokoutchaevsk, les villages en banlieue de Gorlovka et le village du sud Kominternovo ont subi les coups du feu menés avec l’utilisation des mortiers de différents calibres, des véhicules blindés et véhicules de transport de troupes et des armes légères.


Les autorités de l’Egypte ont mis les hôpitaux de la province Ismailia au nord du péninsule du Sinaï sous un régime du temps de guerre à cause des attentats et attaques des militaires de DAESH devenues plus fréquentes. Comme nous l’avons signalé un jour plus tôt, l’explosif artisanal a causé la destruction d’un bulldozer militaire et la blessure des policiers à Al-Arisj, quand à Rafah l’explosif a détruit deux automobiles policiers et a causé des morts et des blessures parmi des civils.


Les supporteurs des sportifs russes ont fait un show de lumière devant la siège de l’Agence mondiale antidopage à Montréal. L’action devrait montrer leur protestation contre la décision du Comité international olympique sur le refus d’inviter les athlètes russes aux Jeux olympique à Pyongyang.


Le président Trump continue d’étonner l’Amérique. Il a donné un ordonnance au Pentagone d’organiser un parade des militaires et de la technique militaire à Washington. L’idée est encore sur l’étape de la création au Pentagone, même la date n’est pas accordée. Mais selon Trump, le parade pourrait avoir lieu le jour de l’indépendance des Etats-Unis, le 4 juillet. D’habitude, il n’y a pas ‘événements qui montreraient la puissance militaire des États-Unis.


L’ex-premier-ministre ukrainien Arseny Yatsenuyk a demandé que les pays occidentaux réagissent au fait des élections présidentielles en Crimée. Le politique ukrainien est déçu que la question des élections en Crimée n’est actuelle qu’en Ukraine. Rappelons, qu’en Ukraine le désir de saboter les élections du président russe en Crimée augmente. L’argument de Yatsenuyk est le veux du président Poutine d’être réélu grâce aux votes des Ukrainiens dans le territoire de la Crimée.


Les autorités ukrainiennes envisagent la possibilité de la decommunisation du monument «Mère Patrie» à Kiev. Ils veulent retirer le bouclier et couper l’emblème soviétique. Le député de la Douma d’Etat Andrey Kozenko a déclaré qu’une telle initiative des autorités n’est pas seulement la violation des lois y compris la loi sur la protection du patrimoine culturel, les droits de l’auteur et une série des documents internationaux mais aussi la violation de la rationalité. Il n’y a plus des monuments à Lenine, alors il faut trouver la nouvelle frontière. Comme ça, il a proposé de renommer «l’institut du souvenir national ukrainien» comme «l’institut de l’amnésie nationale» et au lieu du monument «mère patrie» faire le monument «père Bandera».

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: