Actualités du jour, le 14 octobre

  
0

Demain, le 15 octobre, le chefs des Diplomaties des pays-membres de l’Union Européenne, à la réunion du Conseil de l’UE, vont adopter de nouvelles sanctions contre la Russie. Les mesures restrictives sont liées à « l’affaire Skripal » et viseront les personnes responsables de l’emploi et la prolifération des armes chimiques. Les sanctions comprendront les restrictions sur l’entrée dans les pays européens aussi bien que le gel des comptes étrangers des « dirigeants des structures de renseignement russes et leurs compagnons les plus proches ». Ce sont la Grande-Bretagne et la France qui ont avancé l’initiative d’adopter de nouvelles règles sanctionnatrices.

Le Pentagone nie l’emploi du phosphore blanc par la coalition américaine lors de ses frappes en Syrie. Le porte-parole du ministère Sean Robertson a déclaré que la coalition internationale « n’effectue que des frappes justifiées », en utilisant « les systèmes de l’armement qui correspondent au droit de la guerre ». Hier on a informé que la coalition internationale a effectué une frappe ayant employé une substance interdite. La frappe a ciblé des quartiers de la localité de Hajin dans la province syrienne de Deir-ez-Zor.

Le gouvernement de la république d’Ingouchie a approuvé la prolongation des manifestations dans le centre de Magas de deux jours au lieu de dix, comme l’avait demandé les organisateurs. Les autorités expliquent une telle décision par les évènements culturels et sportifs qui auront lieu en république à partir de mardi, le 18 octobre. On s’attend à l’arrivée en Ingouchie de pluseurs délégations de différentes régions du pays, y compris de Moscou. Rappelons que les manifestations de vingt-quatre heures contre l’accord établissant les frontières entre l’Ingouchie et la Tchétchénie se tiennent en continu à Magas depuis le 4 octobre. Le nombre de manifestants varie de 100 à plus que 10000 personnes.

onald Trump a invité à la Maison blanche la fiancée du journaliste Jamal Khashoggi, qui avait disparu au consulat de l’Arabie Saoudite à Istanbul. Le président américain a annoncé son invitation lors de l’entrevue avec le pasteur Andrew Brunson, précédemment libéré en Turquie. La fiancée du journaliste a declaré qu’elle examinerait la proposition si les Etats-Unis contribuent à établir ce qui s’était passé avec son fiancé. Le comité des affaires étrangères du Sénat américain a exigé de Trump des actions sévères en réponse au meurtre présumé du journaliste au consulat saoudien. Les sénateurs ont abordé la question de l’interdiction des ventes aux Saoudiens des armes américaines. Le président Trump a 120 jours pour décider, si on adopte des sanctions contre Riyad.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: