Ankara crée la zone de sécurité dans le nord de la Syrie

  
0

1 Turquie

Le président turc Recep Erdogan a déclaré qu’Ankara examinerait la possibilité d’acquérir les chasseurs russes Su-35 et Su-57, si le pays ne réussissait pas à obtenir les F-35 américains, informe Daily Sabah. « La Turquie n’est pas un marché pour les ventes des avions militaires F-35, mais un de leur producteurs. Si les Etats-Unis ne les livrent pas, la Turquie examinera nécessairement les avions russes Su-35 et Su-57 comme alternative », — a dit le leader turc. A son tour, le chef du Pentagone Mark Esper a déclaré que les Etats-Unis ne remettraient pas la Turquie au programme de création du chasseur de 5e génération F-35, même si Ankara n’utilisait pas les complexes russes S-400. Il a ajouté que la seule condition qui pourrait rendre possible le retour de la Turquie est le renoncement total aux systèmes antiaériens russes.

2 Etats-Unis – Ukraine

Le leader américain Donald Trump a ordonné de revoir l’assistance militaire accordée à l’Ukraine par les Etats-Unis, informe Politico. Selon une source de l’édition à la Maison-Blanche, Trump veut s’assurer que 250 millions de dollars alloués par les Etats-Unis à l’Ukraine en 2019 sont utilisés de la meilleure façon du point de vue des intérêts des Etats-Unis. Trump veut assurer la priorité des intérêts américains quand il s’agit de l’aide étrangère et cheche les garanties que les autres pays « paient leur contribution équitable », a ajouté la source. Le chef du Pentagone Mark Esper et le conseiller du président à la sécurité nationale John Bolton vont participer à la révision. Entre temps pendant la révision les fonds seront gelés. Vu cet ordre de Trump, l’édition met en doute la possibilité même du financement de l’Ukraine dans le domaine de sécurité.

3 Etats-Unis – Biélorussie

Le conseiller du président à la sécurité nationale John Bolton a annoncé sa visite en Biélorussie et sa rencontre avec le chef de la république Alexandre Loukachenko. « Je me rend en Moldavie et en Biélorussie, où je vais me rencontrer avec les leaders des deux pays pour discuter des questions de la sécurité régionale. J’attends avec impatience la consolidation de nos liens diplomatiques et économiques », — a déclaré le conseiller de Trump. L’ambassade des Etats-Unis à Minsk a informé que « Bolton se rencontrerait avec le président Loukachenko et le ministre des Affaires étrangères Makei pour parler des questions de la sécurité régionale et souligner le soutien de la souveraineté et de l’indépendance de la Biélorussie de la part des Etats-Unis.

4 Turquie – Syrie

Le président turc Recep Erdogan a déclaré qu’Ankara ne permettrait pas aux Etats-Unis de retarder le sujet de la création de la zone de sécurité dans le nord de la Syrie, à l’est de l’Euphrate. « L’accord avec les Etats-Unis sur la zone de sécurité et le nettoyage de l’est de l’Euphrate est une bonne démarche. Un centre de coordination est créé et on va bientôt engager des gardes conjointes. Mais nous ne permettrons pas de retarder le processus concernant la zone de sécurité, comme il en est avec Manbij. Il doit progresser vite », — cite RIA Novosti les propos d’Erdogan. Selon lui, Ankara ne permettra pas de transformer l’est de la Syrie en une région-abri pour les formations kurdes. « Maintenant le long de toute notre frontière tout est prêt, tout est déjà là: personnel, matériel. Nous sommes tout prêts à agir à n’importe quel moment. Là, il n’y a pas de problèmes pour nous », — a ajouté Erdogan. Ce lundi, Erdogan avait dit que les forces armées turques allait bientôt entrer sur le territoire de la zone de sécurité en Syrie.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!
ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: