Bagdad a introduit des restrictions sur les mouvements des forces de la coalition

  
0

1 Irak

Le porte-parole des forces armées irakiennes Abdul Karim Khalaf a rapporté que Bagdad avait introduit des restrictions sur les mouvements terrestres et aériens des forces de la coalition internationale sur le territoire de l’Irak. Selon Khalaf, Washington n’avait pas informé le commandement général des forces armées de l’Irak de ses opérations. Le militaire a déclaré qu’il « était impossible de fermer les yeux sur les récentes frappes américaines ». Les autorités irakiennes ont également commencé à préparer un mécanisme du retrait des troupes américaines. Plus tôt, le parlement irakien avait approuvé la résolution demandant au gouvernement du pays de retirer toutes les troupes étrangères du territoire irakien.

2 Chine
En commentant la nécessité de discuter au Conseil de Sécurité du meurtre du général des Gardiens de la Révolution Qassem Soleimani, le porte-parole de la Diplomatie chinoise Geng Shuang a déclaré que « le Conseil de Sécurité avait la responsabilité primordiale de protéger la paix et la stabilité mondiale et devait s’acquitter de ses engagements ». « Les aventures militaires des Etats-Unis sont une violation des principes fondeamentaux des relations internationales, elles ont provoqué l’escalade et l’instabilité dans la région », — a souligné Geng Shuang. Plus tôt le porte-parole de la Diplomatie iranienne Abbas Mousavi avait déclaré que Téhéran avait saisi le Conseil de Sécurité de l’ONU suite à la situation autour du meurtre du général Soleimani.

3 Russie – Iran

La partie russe est toujours absolument attachée à l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien après une nouvelle démarche de l’Iran visant la réduction des engagements sur l’accord, dit le commentaire de la Diplomatie russe. Dimanche, l’Iran avait informé sur le renoncement « à la dernière restriction clé dans l’accord nucléaire, concernant le nombre de centrifugeuses », en déclarant que « désormais il ne restait pas de restrictions sur le travail avec le programme nucléaire iranien ». On note que la coopération de l’Iran avec l’AIEA se poursuit, l’Iran étant prêt à revenir au respect des engagements si les sanctions sont levées et les intérêts de Téhéran prévus par l’accord sont assurés.

4 Allemagne – Russie

La chancellière allemande Angela Merkel visitera la Russie le 11 janvier sur l’invitation du président russe Vladimir Poutine, informe le service de presse du Kremlin. Au menu des pourparlers – « des sujets actuels de l’agenda international, y compris la situation en Syrie, en Libye, l’escalade au Moyen-Orient suite à la frappe aérienne américaine contre l’aéroport de Bagdad ce 3 janvier », — dit l’annonce du service de presse. On va également discuter du règlement du conflit ukrainien dans le contexte des arrangements du sommet au format Normandie.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: