Des radicaux ont tiré sur le couloir humanitaire d’al-Hadher

  
0

1 Syrie

Selon la chaîne syrienne Al Ihbaria, des radicaux ont tiré sur le couloir humanitaire d’al-Hadher, destiné à la sortie de la population civile des zones d’Idlib contrôlés par les terroristes. Le couloir est situé sur la frontière entre les gouvernorats syriens d’Alep et d’Idlib. D’après la chaîne, le tir a affecté des civils. On précise l’information sur les morts et les blessés. Les civils continuent de quitter les zones d’Idlib contrôlés par les terroristes par des couloirs humanitaires.

2 Russie

Le commandant de l’Armée nationale libyenne, maréchal Khalifa Haftar a quitté la Russie sans avoir signé un accord sur la trêve avec le chef du gouvernement d’union nationale de la Lybie Fayez el-Sarraj. Lundi, le chef de la Diplomatie russe Sergueï Lavrov avait communiqué que Haftar avait demandé du temps pour examiner le document. Selon la chaîne Al Arabiya, Haftar a déclaré que l’accord sur la trêve ignorait des exigences de l’Armée nationale libyenne.

3 Libye

La Diplomatie russe a informé sur la poursuite des travaux de règlement en Libye avec les parties du conflit. Le ministère a également confirmé que le commandant de l’Armée nationale libyenne Khalifa Haftar avait quitté Moscou sans avoir signé l’accord sur le règlement. Selon la chaîne Al Arabiya, Haftar ne signera pas l’accord avec le gouvernement d’union nationale de Fayez el-Sarraj tant qu’il n y a pas tous ses observations et corrections. La Défense russe informe que Haftar a pris deux jours avant la signature du document pour discuter des arrangements acquis à Moscou avec les leaders des tribus qui soutiennent l’Armée nationale libyenne. La délégation du gouvernement d’union nationale de la Libye a quitté Moscou ayant signé l’accord, elle est maintenant à Istanbul. Dans la nuit au 14 janvier des affrontements se sont repris au sud de Tripoli.

4 Turquie

Le chef de la Diplomatie turque Mevlüt Çavuşoğlu a déclaré que les consultations sur le règlement du conflit en Libye, initiées par les autorités allemandes, n’auraient pas de sens sans changement de la position du commandant de l’Armée nationale libyenne Khalifa Haftar. Plus tôt on avait communiqué que l’Allemagne allait tenir, ce 19 janvier, une conférence internationale sur le règlement du conflit en Libye. Le gouvernement d’union nationale de la Libye y prendra part s’il y est invité.

5 Turquie

Mardi, le président turc Recep Erdogan a déclaré qu’Ankara avait déjà contribué à la normalisation de la situation en Libye. « Le président russe Vladimir Poutine doit s’occuper du reste », — cite la chaîne TRT les paroles d’Erdogan. Le chef d’Etat turc a également promis qu’Ankara « donnerait une leçon » au commandant de l’Armée nationale libyenne Khalifa Haftar, s’il n’arrêtait pas les hostilités.

6 Iran

Selon la chaîne Press TV, le président iranien Hassan Rohani a déclaré que les autorités de l’Iran crééraient une structure spéciale dans le système des institutions de justice pour enquêter sur les causes et les circonstances du crash de l’avion ukrainien près de Téhéran. Il a qualifié le crash d’une « faute impardonnable » et a assuré que « les résultats de l’enquête sur le crash de l’avion ukrainien seraient annoncés publiquement ». L’agence iranien ILNA informe que les autorités iraniennes ont arrêté quelque personnes dans le cadre du dossier, qui est cependant sur le stade initial. C’est ce qu’a communiqué à l’agence le porte-parole de la Cour suprême de l’Iran Gholam Hossein Ismaili.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: