L’assaut du Capitole des Etats-Unis

  
0

 

C’est une émission spéciale d’ANNA News. Je suis Ivan Ignatiev. Le sujet le plus discuté dans les premiers jours de l’année, c’est l’assaut du Capitole des Etats-Unis.

Mercredi, à la veille de la certification des résultats des présidentielles, une violation sans précédent du fonctionnement d’un établissement d’Etat a eu lieu. Les mécontents des résultats officiels des élections et de la victoire du démocrate Joe Biden ont organisé une manifestation de masse au Capitole en assiégeant le siège du parlement. Les protestataires qui ont interrompu la session du Sénat n’avaient pas évidemment de plan d’actions ultérieures. Quelques heures plus tard, le Capitole a été nettoyé de protestataires.

Lors de la manifestation Donald Trump a appelé ses partisans à être calmes et à ne pas résister aux forces de l’ordre. Après l’assaut il a appelé les protestataires à la paix en les recommandant de rentrer chez eux. Cependant le président n’a pas toujours reconnu les résultats des élections en indiquant leur caractère falsifié et le vol des votes des républicains.

Vers mercredi soir, les membres du Congrès se sont réunis pour poursuivre l’examen des votes. La chambre des représentants a ratifié le vote des électeurs d’Arizona en faveur de Joe Biden, 303 votes contre 121. L’objection au vote des électeurs d’Arizona n’a pas été soutenue au Sénat. Donc seuls 6 voix ont été pour l’objection, et 93 – contre.

En outre, une source de Fox News a confirmé que les républicains au Congrès ont discuté d’une éventuelle procédure de la deuxième destitution et du besoin d’empêcher Trump de porter sa candidature aux futures présidentielles.

Plus tôt, les démocrates ont appelé le vice-président Michael Pence à recourir au 25e amendement à la constitution pour remplir les fonctions du chef d’Etat avant l’investiture du nouveau président le 20 janvier.

Joe Biden a qualifié les manifestations et les affrontements au Capitole d’«un chaos à la limite de la sédition » et d’« une attaque contre la démocratie ». Il a déclaré: « notre démocratie a subi une attaque sans précédent. On n’a vu rien de pareil récemment. C’est une attaque contre la citadelle de la liberté, contre le Capitole même. Et il faut y mettre fin immédiatement », — a déclaré Biden.

5 personnes sont mortes et plus de 50 manifestants ont été arrêtés. La première victime est devenue une femme abattue par la garde dans le siège du Congrès.

L’état d’urgence a été introduit à Washington jusqu’à l’investiture de Joe Biden. Une unité de la garde nationale est entrée dans la capitale.

L’agence ANNA News suit les événements. Restez avec nous.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.


Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!
ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: