L’Iran réduira de nouveau ses engagements sur l’accord nucléaire

  
1

La redislocation du contingent militaire des Etats-Unis d’Allemagne en Pologne peut être une décision efficace dans le contexte des menaces croissantes à l’UE, a délcaré le ministre des Affaires étrangères polonais Jacek Czaputowicz. « Nous collaborons avec les Etats-Unis dans le cadre de notre accord sur l’augmentation de la présence des militaires américains en Pologne. C’est très important pour notre sécurité comme pour celle de la région. Nous avons parlé de l’arrivé d’un nouveau millier de militaires dans notre pays, c’est à dire de la croissance du contingent de 4,5 mille à 5,5 mille », — le cite TASS. Plus tôt, l’ambassadeur des Etats-Unis à Berlin Richard Grenell avait admit l’éventuel transfert d’une partie des militaires américians d’Allemagne en Pologne. Il l’avait expliqué par le fait que la chancellière allemande Angela Merkel ne voulait pas augmenter les dépenses militaires à l’OTAN à 2% du PIB, comme le demandait Washington. L’Allemagne avait indiqué que si les Etats-Unis voulaient retirer ses forces d’Allemagne, ils seraient obligées d’emporter toute son arme nucléaire.

En réponse à l’expulsion d’un diplomate russe par Kiev Moscou a déclaré persona non grata un employé du consulat général de l’Ukraine à Saint-Pétersbourg, a communiqué à TASS la diplomatie russe. « Encore en mai 2019 les services de renseignement ukrainiens ont organisé une nouvelle provocation, en accusant sans fondement un employé du consulat général de la Russie à Lviv persona non grata. Comme d’habitude, on n’a présenté aucune preuve de son activité illégale qui dépasse ses responsabilités professionnelles, liées au travail de l’institution consulaire, — En réponse à un tel pas inamical et non-motivé de Kiev, la partie russe a été obligée de déclarer, sur la base mutuelle, persona non grata un employé du consulat général de l’Ukraine à Saint-Pétersbourg.

Le tribunal de Hong Kong a extradé aux autorités de Hong Kong un mandat pour expulser des terminaux de l’aéroport de Hong Kong les manifestants qui avaient bloqué le fonctionnement de l’aéroport. Cependant on ne communique pas comment on va les faire sortir du bâtiment, relate RIA Novosti avec la référence à South China Morning Post. Dans la nuit au mercredi les manifestants avaient de nouveau occupé la salle de départs de l’aéroport international de Hong Kong, plus de 300 vols ont été annulés. La police de Hong Kong a arrêté cinq personnes pour la détention des armes et les attaques contre les forces de l’ordre.

Le président iranien Hassan Rohani a déclaré que Téhéran était prêt à réduire pour la troisième fois ses engagements sur l’accord nucléaire si la situation avec le respect de l’accord par les autres pays signataires ne changait pas, relate TASS. « Si d’ici 60 jours de la deuxième étape nous ne parvenons pas au résultat, nous engagerons la troisième et après nous donnerons 60 jours pour trouver une solution bonne, rationnelle, et balancée », — a dit Rohani au cours de la réunion du gouvernement de ce mercredi. Selon lui, l’Iran restera attaché à l’accord nucléaire et ouvert au dialogue, c’est pourquoi il n’est pas sorti de l’accord.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: