La Syrie a repoussé une attaque de missiles

  
0

Vladimir Poutine s’est adressé à ses compatriotes en annonçant la prolongation des jours chômés mais payés en Russie en raison du coronavirus jusqu’à la fin du mois d’avril. Des décisions supplémentaires seront prises par les sujets de la Fédération de Russie, en fonction de la situation avec le coronavirus, une réduction de la période des jours chômés étant également possible.

Deux villes syriennes, Saraqeb et Kharab al Cheikh situées dans les gouvernorats d’Idlib et de Lattaquié respectivement, ont été attaquées depuis les «positions des organisations terroristes» du Front al-Nosra et du Parti islamique du Turkestan, les deux sont interdites en Russie, a annoncé le contre-amiral Oleg Zhuravlev, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes en Syrie. Il a également indiqué qu’une patrouille conjointe des militaires russes et turcs avait eu lieu dans le gouvernorat d’Alep. Auparavant, l’agence Sana avait rapporté que mercredi soir «l’opposition armée avait tiré plusieurs obus d’artillerie contre la ville de Saraqeb».

Les systèmes de défense aérienne syriens ont repoussé une attaque de missiles des avions israéliens près de la ville de Homs, a rapporté l’agence Sana. L’attaque a été effectuée depuis l’espace aérien libanais. D’après la chaîne de télévision Al-Hadath, l’aérodrome militaire d’Al-Chaayrate, à 38 km à l’est de Homs, a été attaqué par au moins huit missiles tirés par Israël.

Les États-Unis ont commencé à déployer des systèmes de défense anti-missile Patriot dans la province d’Anbar en Iraq, située à l’ouest du pays, rapporte la chaîne de télévision Al Mayadeen. Et de préciser que les systèmes de défense anti-missile sont déployés sur la base militaire d’Ain Assad, où sont déployées les forces de la coalition antiterroriste internationale dirigée par les États-Unis. La partie irakienne n’a pas donné de commentaires officiels à cet égard.

Des experts militaires russes continuent de travailler dans la région italienne de Lombardie. Des médecins militaires russes, en collaboration avec des collègues italiens, ont procédé à une désinfection complète de «20 pensions pour personnes âgées dans les villes de Lombardie. Plus de 80.000 mètres carrés de locaux internes ont été désinfectés», indique le communiqué du ministère russe de la Défense. Et de rajouter que le 6 avril, des équipes médicales russes et italiennes prévoient de commencer à accueillir et traiter des patients atteints de coronavirus dans un hôpital de campagne de Bergame, conçu pour 142 patients. L’hôpital emploiera plus de 200 spécialistes italiens et russes.

Lors de l’Assemblée générale des Nations unies, l’Ukraine, la Géorgie, le Royaume-Uni, les États-Unis et l’UE n’ont pas soutenu le projet de résolution proposé par la Russie appelant à la levée des sanctions unilatérales qui empêchent les pays de lutter contre le coronavirus. Le Représentant permanent de la Russie auprès des Nations Unies a souligné que cette décision compliquerait l’endiguement de la pandémie. Auparavant, l’Assemblée générale des Nations Unies avait adopté un projet de résolution alternatif et plus général appelant à «la solidarité des pays dans la lutte contre une pandémie», qui a ignoré les propositions du Secrétaire général de l’Onu de lever les sanctions.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!
ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: