La Turquie importe des armes en Syrie

  
0

1.Syrie

La Turquie a envoyé des armes supplémentaires dans la zone d’Abou Rassein du gouvernorat syrien de Hassaké, ce qui constitue une nouvelle violation des principes du droit international, rapporte l’agence Sana. Il est signalé que les forces turques ont livré quatre camions d’artillerie dans deux villages dans la zone concernée. Et de souligner que la plupart des armes fournis par les forces turques en Syrie sont distribuées à des terroristes contrôlés par la Turquie «afin de poursuivre les actions criminelles contre la population locale» et «de mener des attaques dans les zones sûres voisines».

2.Russie — Iran — Turquie

Après une visioconférence qui s’est tenue mercredi entre les ministres russe, turc et iranien des Affaires étrangères, les parties ont convenu de poursuivre la dissociation de l’opposition modérée des terroristes dans le gouvernorat syrien d’Idlib, selon la diplomatie russe. Les parties ont réaffirmé leur attachement à la souveraineté et à l’intégrité de la Syrie conformément à la résolution du Conseil de sécurité de l’Onu. Le rôle moteur du «format Astana» dans le règlement syrien a été souligné. Les ministres des affaires étrangères ont également appelé à l’intensification des activités des organisations internationales pour fournir une assistance humanitaire à la population civile syrienne dans le contexte de la pandémie. Le service de presse de la diplomatie iranienne a indiqué que Mohammad Djavad Zarif, Sergueï Lavrov et Mevlut Cavusoglu ont confirmé la prochaine série de pourparlers sur le règlement syrien au format d’Astana sur le territoire iranien.

3.États-Unis — Iran

Donald Trump a déclaré sur Twitter que les forces américaines ouvriraient le feu sur des bateaux militaires iraniens qui provoquent un dangereux rapprochement avec les navires de la marine américaine. M.Trump a annoncé avoir ordonné à la Marine de détruire tout bateau iranien créant des obstacles aux navires américains. Le porte-parole des Forces armées iraniennes a déclaré à cet égard que Washington devrait retirer ses forces du Moyen-Orient afin de les mobiliser pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

4. Iran — États-Unis

Le commandant du Corps des gardiens de la révolution islamique Hossein Salami a réagi à la déclaration du Président américain, qui avait annoncé auparavant avoir demandé à la Marine de détruire les bateaux iraniens, créant des obstacles aux navires américains. Hossein Salami a fait savoir que les Forces armées iraniennes attaqueraient les navires américains, menaçant la sécurité du pays. «Nous [l’] avons ordonné à notre marine», a-t-il affirmé, cité par l’agence Tasnim. Salami a ajouté que l’Iran était «déterminé à défendre la sécurité nationale et les eaux territoriales». «Une réponse rapide et décisive sera donnée à chaque étape. Les Américains avaient déjà connu nos actions par le passé», a souligné le haut gradé militaire iranien.

5.Yémen — Russie

Le gouvernement yéménite a demandé à la Russie de l’aider à lutter contre la propagation du coronavirus. L’ambassadeur du Yémen en Russie, Ahmed Salem Al-Wahishi a déclaré à RIA Novosti que le pays avait déjà envoyé à la Russie une liste de l’équipement médical et des fournitures nécessaires. Selon le diplomate, «après le déclenchement du coronavirus, le gouvernement yéménite a pris toutes les mesures similaires que d’autres pays, conformément aux règles de l’OMS». Mais en raison du conflit en cours, les données sur le nombre de personnes infectées ne sont pas exactes. Le gouvernement yéménite n’a jusqu’à présent confirmé qu’un seul cas d’infection au COVID-19.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: