Le parlement vénézuélien ne reconnaît pas l’accord militaire

  
0

1 Venezuela

L’Assemblée nationale de Venezuela, contrôlée par l’opposition, a déclaré invalide le nouvel accord sur la coopération militaire avec la Russie signé ce 15 août, qui prévoit des visites mutuelles des bâtiments militaires. Le texte du document précise qu’il s’agit d’un accord sur la coopération militaire entre les gouvernement de Venezuela et de Russie, signé par les ministres de la Défense Vladimir Padrino López et Sergueï Choïgou , relate TASS. Cet accord n’a été examiné ni par la commission de la politique étrangère, la souverainté et l’integration, ni par le parlement, ce qui indique son inconstitutionnalité, donc il est invalide , — soutient la décision du parlement contrôlé par l’opposition.

2 Russie – Ukraine

Le 27 août Moscou et Kiev reprendront la préparation à l’échange des prisonniers, cependant leur retour dans leur patrie est prévu d’ici la fin de la semaine, informe le journal Izvestia. Selon l’édition, maintenant les parties résolvent le problème d’abandonnement des poursuites des personnes qui feront objet de l’échange. D’après l’avocat des Russes détenus en Ukraine Valentine Rybine, ceux qui seront finalement retourné dans leur patrie ne devons pas avoir de nouveaux problèmes avec la loi à cause des anciens accusations. Pourtant il n’y a pas toujours de décision combien de personnes seraient dans les listes des deux côtés. Un interlocuteur proche au processus a informé que la formule qui figure dans les actualités – 33 contre 33 – est conditionnelle, car il n’y a pas toujours de clarité sur certaines personnes .

3 France

Au terme du sommet du G7 de ce lundi, le président de la France Emmanuel Macron a déclaré qu’une entrevue des leaders des pays du format « Normandie » se tiendrait en septembre. « Nous nous réunirons en septembre au niveau des chefs d’Etats et gouvernements dans le format normandien », — a dit Macron au cours de la conférence de presse. Il a noté qu’il avait engagé la discussion à ce sujet au cours de son entrevue avec le leader russe Vladimir Poutine il y a environ une semaine au fort de Brégançon. Selon lui, le président russe avait soutenu l’idée d’organiser la rencontre. Cependant Macron n’a pas précisé où elle se tiendrait. La délcaration des ledaers du G7 dit que Paris et Berlin éspèrent avoir des résultats concrets au terme du futur sommet dans le format normandien.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!
ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: