Le règlement du conflit en Libye

  
0

1 Arménie – Azerbaïdjan

La porte-parole de la Défense arménienne Chuchan Stepanian écrit sur sa page Facebook qu’ « une unité des forces spéciales des forces armées azéries a attaqué une position arménienne ». L’attaque a eu lieu dans la nuit de mercredi. Les militares arméniens ont repoussé l’attaque, les forces spéciales azéries ont subi des pertes. La Défense azérie a démenti le message de la partie arménienne en le qualifiant d’«une nouvelle désinformation ». « Sur notre partie de la frontière d’Etat tout reste calme, on n’a aucunes pertes. Cependant de l’autre côté de la frontière il y a de la panique parmi les militaires arméniens. Nous avons entendu les coups d’armes à feu sur les positions des unités des forces armées d’Arménie », — a déclaré le porte-parole de la Défense azérie Vagif Dargyahly.

2 Russie – Haut-Karabakh

Le vice-chef de la Diplomatie russe Alexandre Grouchko a communiqué à TASS que le règlement du conflit dans le Haut-Harabakh était dans l’intérêt de tous les Etats de la région et des pays participants aux négociations. « Nous croyons que non seulement la Russie, mais d’autres Etats également, qui sont préoccupés par l’instauration et la consolidation de la stabilité dans la région, doivent faire des déclarations incitant les parties à la paix, à la cessation du feu et à la séparation des forces », — dit-il. « La crise actuelle ne doit pas amener à un recul de progres atteint suite aux efforts titanics, principalement de la Russie, dans la direction du règlement du conflit dans le Haut-Karabakh », — a souligné Grouchko.

3 Libye

L’ambassadeur du parlement libyen dans l’est du pays à l’UE, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et à l’Union africaine Aref Ali Nayed a déclaré que les tribus libyens ont demandé à l’Egypte d’intervenir suite au manque de choix dans le contexte des actions turques. Selon lui, la présence de la Turquie en Libye est illégale, sans autorisation du parlement, ayant déjà transféré en Libye presque 16 mille radicaux et en instaurant « l’hégémonie totale » sur la Libye et ses ressources. Il a noté que les tribus libyens se sont adressés à l’Egypte car il voulaient la paix et non la guerre. Le dilpomate a souligné que le Gouvernement d’union nationale et le Haut Consseil d’Etat avaient une position « arrogante » en rejetant la « Declaration de Caire » sur le règlement libyen, ce qui pourrait entraîner une situation très dangereuse.

4 Russie – Turquie – Libye

Une déclaration commune à l’issue des consultations à Ankara dit que la Russie et la Turquie vont créer un groupe de travail conjoint sur le règlement en Libye. Le texte du document est publié sur le site de la Diplomatie russe. Les parties ont également confirmé leur attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la Libye en soulignant la nécessité de la lutte contre les terroristes. Les parties ont exprimé la confiance que le conflit en Libye n’avait pas de résolution militaire et ne pouvait être réglé que par un processus politique, « guidé et réalisé par les Libyens eux-mêmes avec la contribution de l’ONU ». Les consultations interministerielles sur le règlement libyen ont eu lieu à Ankara le 21-22 juillet.

5 Etats-Unis – Chine

Selon le porte-parole de la Diplomatie chinoise Wang Wenbin, les Etats-Unis ont demandé de fermer le consulat général de la Chine à Houston. « Le 21 juillet les Etats-Unis ont brusquement demandé à la Chine de fermer le consulat général de la RPC à Houston. Cette provocation politique unilatérale des Etats-Unis est une violation grave des normes du droit international et des principes des relations internationales, aussi bien que de l’accord consulaire entre la Chine et les Etats-Unis. La Chine condamne fermement cette démarche outrageuse et infondée qui sapent les relations entre la Chine et les Etats-Unis », — a dit le porte-parole. D’après lui, la Chine « appèlle les Etats-Unis à retirer immédiatement cette décision érronée », sinon Pékin prendra des mesures légitimes et nécessaires. Plus tôt, le redacteur en chef du journal chinois Global Times Hu Xijin a déclaré que « les Etats-Unis ont demandé à la Chine de fermer le consulat général de la RPC à Houston dans 72 heures ».

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: