Manifestations en Allemagne

  
0

L’un après l’autre, les pays européens introduisent la quarantaine suite à la deuxième vague de la pandémie du coronavirus. Le retour à des restrictions rigoureuses suscite le mécontentement profond par des raisons économiques et sociales. Des dizaines de milliers d’européens sortent dans les rues pour participer à des manifestations. L’Allemagne ne fait pas exception.

En novembre, le gouvernement allemand a pris de nouvelles mesures de quarantaine sans précédent, même plus rigoureuses que celles prises au printemps. La violation des restrictions implique des amendes et des sanctions sévères, compatibles à celles pour des crimes.

Les détracteurs de nouvelles mesures indiquent leurs caractère inadéquate et illicite. La quarantaine viole des libertés de citoyens, amenant à la cessation presque totale de la vie sociale et, en conséquence, à un désastre économique.

La situation a été aggravée de plus par la discussion au Bundestag sur la loi sur la protection de l’infection, qui élargirait les pouvoirs des autorités et faciliterait au gouvernement de Merkel la prise rapide des mesures d’isolation dans la lutte contre la crise provoquée par le coronavirus.

Les manifestants croient qu’en adoptant cette loi, Berlin dépasse la limite admissible de pouvoirs.

Mardi matin, dans la capitale allemande, les protestataires ont violé l’interdiction des manifestations en se rassemblant en centre ville, entre la Porte de Brandenbourg et le Reichstag, où se situe le parlement. Au début, la police n’a rien fait pour disperser les manifestants, malgré le caractère non-autorisé des manifestations et les conditions strictes de sécurité dans la zone où des objets gouvernementaux se situent. Le nombre de manifestants a augmenté à 10 mille, la police impliquant des forces additionnelles, y compris des chiens et des canons à eau. Il y avait des provocateurs dans la foule. Finalement, la situation s’est transformée en émeutes et affrontements avec la police. Des bouteilles et des pierres ont été lancés sur la police.

Les manifestants les plus agressifs ont pénétré au Bundestag, dans la salle, où des débats se déroulaient. Ils cherchaient à arrêter la nouvelle loi. Après, la police a repoussé la foule de Bundestag, a dispersé la manifestation avec l’emploi de canons à eau, ayant arrêté environ 200 personnes. Les autorités de Berlin ont déclaré que les protestataires ont ignoré les demandes à mettre des masques.

Après l’«invasion des activistes», les députés allemands se sont dépêchés de parler de l’attaque contre l’institution législative.

Le député du Parti social-démocrate Helge Lindh a convenu que les gens « devaient avoir la possibilité de participer aux manifestations et de critiquer », en ajoutant cependant que: « la tolérence le pouvait aller si loin pour accepter le fait que la loi sur la protection de l’infection serait assimilée au début de la dictature nazie ».

Des protestataires, aussi bien que le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne, ont maintes fois fait une anallogie entre la loi en question et la loi des pleins pouvoirs du 1933 qui avait assuré des pouvoirs dictateurs au gouvernement.

En effet, la loi sur la protection de l’infection transmet un certain pouvoir législatif du parlement au gouvernement. Jusque maintenant, pour surpasser la crise, les autorités allemandes ont recouru à des ordonnances, cette pratique étant critiquée part des parlementaires de tous partis et considérée par beaucoup comme contredisant à la constitution. Maintenant la loi sur la protection de l’infection créera une base légale qui permettrait au gouvernement de limiter des droits de base des citoyens, fixés dans la constitution du pays.

Les sodial-démocrates, la force la plus importante au pouvoir, soulignent que selon la nouvelle loi, tous les arrêtés du gouvernement sur la pandémie ont un caractère temporaire et expirent dans quatre semaines.

итоги дняновостисобытия дня
Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Ваш комментарий будет первым

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется

Читайте также:

Новости на 12:00 27 ноября 2020 года Влад Николаев Япония считает неприемлемыми слова министра иностранных дел Китая Ван И о том, что Япония маскирует свои корабли под рыболовецкие суда в районе островов Сенкаку. Об этом заявил во время выступления в парламенте министр […] Главное на утро 27 ноября 2020 года Влад Николаев МИД Франции заявил, что Париж не признает самопровозглашенную Нагорно-Карабахскую республику. В ведомстве подчеркнули, что обязанность Франции «в качестве сопредседателя Минской группы ОБСЕ заключается в том, чтобы […] Новости на 16:00 26 ноября 2020 года Влад Николаев Парламент Азербайджана предложил правительству страны обратиться к руководству ОБСЕ, чтобы отозвать Францию из сопредседателей Минской группы ОБСЕ. Об этом говорится в заявлении законодательного органа в ответ на резолюцию […] Новости на 12:00 26 ноября 2020 года Влад Николаев МИД Турции осудил резолюцию Сената Франции, которая призывает правительство страны признать независимость Нагорного Карабаха. «Это решение Сената Франции является четким показателем того, почему работа Минской группы […] Главное на утро 26 ноября 2020 года Влад Николаев Сенат Франции принял резолюцию с призывом к правительству страны о признании непризнанной Нагорно-Карабахской Республики. По результатам голосования за принятие резолюции выступили 305 французских сенаторов из 306 участников […] Un destroyer américain viole la frontière russe Александра Донцова 1 Selon la Défense russe, le bâtiment anti-navire Admiral Vinogradov a arrêté la violation de la frontière russe par le destroyer américain John McCain dans le golfe de Pierre-le-Grand. L’incident a eu lieu à 6h 17m heure de […]
Наверх Наверх