Opération des États-Unis dans le gouvernorat d’Idlib

  
0

Les États-Unis Le département d’État des États-Unis a déclaré que l’opération américaine dans le gouvernorat syrien d’Idlib constituait une réponse «précise et ciblée» aux dirigeants du réseau terroriste Al-Qaida, «responsables de la planification d’attaques menaçant les citoyens américains», leurs partenaires et les civils, rapporte RIA Novosti. Auparavant, le Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes avait déclaré que des troupes américaines avaient frappé le gouvernorat d’Idlib sans prévenir la Russie ni la Turquie. Dans le même temps, l’armée syrienne a annoncé un cessez-le-feu dans cette zone de désescalade. L’armée russe a déclaré que la frappe américaine avait fait de nombreuses victimes et endommagements, tout en compromettant le maintien du cessez-le-feu. Le département d’État a d’ailleurs déclaré que les médias russes diffusaient «des déclarations inexactes au lieu d’insister sur la crise humanitaire, exacerbée par le régime d’Assad et ses alliés».

La Corée du Sud Le commandement des forces combinées de la Corée du Sud et des États-Unis d’ici à 2021 sera transféré de Séoul à la base du camp Humphries à Pyeongtaek, à 70 km de la capitale, a rapporté la chaîne télévision KBS. Le plan correspondant devrait être finalement approuvé fin octobre-début novembre. Cette décision est associée à la possibilité de transférer le contrôle opérationnel sur les troupes sud-coréennes en temps de guerre à Séoul en 2022, rapporte TASS. Pour rappel, la Corée du Nord avait précédemment mis le Pentagone en garde contre la destruction inévitable des bases américaines en Corée du Sud. Pyongyang a donc réagi à la décision du Pentagone de transférer le commandement de la 8ème armée des forces armées américaines, basée à Séoul, dans la ville portuaire de Pyeongtaek.

Israël — le Liban Israël a tiré une centaine d’obus de mortier contre le territoire libanais en réponse à des tirs de roquettes, a rapporté Interfax, citant une déclaration de Tsahal. Selon son porte-parole, le Liban a tiré contre Israël deux-trois missiles antichars, dont un est tombé sur une voiture de l’armée, l’autre sur un poste de l’armée près de la frontière. L’attaque libanaise n’a pas fait de victimes parmi les militaires israéliens. Hezbollah a revendiqué l’attaque contre le territoire israélien.

Le golfe Persique Le Royaume-Uni envisage de déployer ses drones dans le golfe Persique sur le fond de la situation à la suite de la détention d’un pétrolier battant pavillon britannique, a rapporté l’agence TASS, citant la chaîne de télévision Sky News. Selon cette dernière, il s’agit d’une possible réinstallation des drones déployés au Koweït et survolant les territoires syriens et irakiens. Et de poursuivre qu’une mission d’observation sera organisée pour aider les navires de guerre britanniques à accompagner les pétroliers battant pavillon du Royaume-Uni dans le détroit d’Ormuz. _

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: