С’est une émission spéciale d’ANNA News

  
0

Bonjour! С’est une émission spéciale d’ANNA News. Je suis Ivan Ignatiev. Et aujourd’hui on parle de l’intention de l’UE et des Etats-Unis d’adopter des sanctions contre la Turquie.

Selon Reuters, les chefs d’Etats et de gouvernements, présents à la réunion du Conseil européen à Bruxelles jeudi dernier, ont approuvé un plan d’adopter des sanctions limitées contre des citoyens et des sociétés turcs impliqués dans l’exploration pétrolière dans les eaux de Chypre. A son tour, la Maison-Blanche va adopter des sanctions contre la Turquie pour l’acquisition des complexes antiaériens russes S-400.

Cependant jeudi, les leaders des pays-membres ont décidé de ne pas introduire de sanctions plus sévères et de reporter la décision finale sur des « sanctions élargies » au mars. Le chef de la Diplomatie européenne Josep Borrell doit présenter un scénario de la future évolution des relations entre l’UE et la Turquie. « Avant d’adopter des sanctions contre l’économie turque, les membres de l’UE veulent donner du temps diplomatique encore une fois », — relate AFP. L’agence note que la Grèce et la France sont déçues par une telle décision. Paris croyait qu’il fallait des démarches décisives vu les actions déstabilisatrices de la Turquie en Méditerranée. La Grèce attendait également des sanctions plus rigoureuses, informe Reuters.

La déclaration dit que « l’UE va coordonner ses démarches avec les Etats-Unis sur les actions de la Turquie en Méditerranée ».

La Maison-Blanche est sur le point d’adopter des sanctions contre la Turquie dans le contexte de l’acquisition des systèmes russes S-400 par Ankara et de sa politique en Syrie et en Libye.

Les autorités américaines annonceront les sanctions plus tard. Le chef de l’industrie militaire de la Défense turque Ismail Demir serait visé par les restrictions.

Le Département d’Etat souligne que les sanctions contre la Turquie, alliée de l’OTAN des Etats-Unis, seront mises en vigueur après une série d’avertissements.

La nouvelle venue de Washington a provoqué l’affaiblissement de la livre turque. Cette démarche des autorités américaines a provoqué de la critique de la part d’Ankara.

« Les sanctions n’atteindraient leur objectif et seraient contreefficaces. Elles ne feraient que gâcher les relations », — a communiqué à Reuters un haut représentant anonyme du gouvernement turc.

Dès le début, les Etats-Unis s’étaient opposés à l’acquisition des S-400. Selon des experts américains, les radars de l’armement russe pourraient repérer et localiser les chasseurs F-35, ce qui mettrait en doute leur indétectabilité. L’OTAN s’oppose également à l’acquisition, ses commandants déclarant que l’arme russe est incompatible avec les systèmes militaires de l’alliance.

Les sanctions seront adoptées un peu plus d’un mois avant l’investiture de Joe Biden. Cependant son entourage promet aussi le durcissement de la politique envers Ankara.

L’agence ANNA News suit la situation dans le pays et dans le monde. Restez avec nous

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.


Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: