Violation de la trêve dans le Donbass

  
0

1.

Pour la première fois depuis deux derniers mois et demi, les formations armées ukrainiennes ont violé de manière flagrante le cessez-le-feu dans le Donbass en tirant au mortier sur les positions de la milice populaire de la République populaire autoproclamée de Lougansk (RPL). Le 19 octobre, à 06h40 (heure locale), les Forces armées de l’Ukraine ont tiré depuis la localité de Luhanskoe sur les positions de la RPL dans la zone de la colonie de Kalinovka. L’utilisation de mortiers, de lance-grenades et d’armes légères a été enregistrée par la représentation de la RPL au Centre conjoint de contrôle et coordination du cessez-le-feu. L’attaque s’est produite en violation des accords de Minsk. En outre, les mortiers ont été installés à proximité de bâtiments résidentiels. La milice populaire de la RPL continue de respecter strictement les accords de Minsk et d’observer le cessez-le-feu dans le cadre d’une trêve globale et illimitée, a déclaré Mikhail Filiponenko, chef de la représentation de la RPL au centre susmentionné.

2.

Dans la suite du sujet. Le 18 octobre, les Forces armées de l’Ukraine ont violé le cessez-le-feu illimité à huit reprises. Elles ont tiré en direction des colonies de la République populaire autoproclamée de Donetsk en utilisant des lance-grenades, des mortiers et des armes légères. Les localités de Kashtanovoye, Mineralnoye, Yakovlevka, Spartak et Kominternovo se sont retrouvés sous les tirs.

3.

Le 22 octobre, en violation des accords de Minsk et des accords de la trêve, la partie ukrainienne a de nouveau eu recours aux drones. Les représentants de la RPD au Centre conjoint de contrôle et coordination du cessez-le-feu ont donc enregistré l’un d’entre eux dans la zone de la localité de Petrovskoe. En outre, la partie ukrainienne a tiré, à l’aide des lance-grenades et des armes légères, les colonies de Chakhty Trudovskaya, Mineralnoe et Leninskoe, violant le cessez-le-feu à quatre reprises.

4.

Un militaire ukrainien et trois fonctionnaires ont été blessés dans l’explosion d’un camion sur une mine ukrainienne, a déclaré le porte-parole de la milice populaire de la RPL Yakov Ossadchiy. Il a précisé qu’à la suite de l’incident, «des éclats d’obus ont été reçus par deux employés de l’entreprise forestière d’État de Stanytsia Luhanska, un militaire et un employé du Service d’urgence de l’État d’Ukraine». Les victimes ont été conduites dans un hôpital. «Nous appelons les résidents des territoires de première ligne contrôlés par l’Ukraine à être extrêmement prudents, lors de la détection d’objets explosifs, contactez les représentants des organisations internationales de surveillance et le bureau du procureur général», a ajouté M.Ossadchiy.

5.

La partie ukrainienne a confirmé qu’elle était disposée à autoriser les personnes enregistrées en Ukraine sur le territoire de l’oblast de Louhansk contrôlée par Kiev via la ligne de contact au point de contrôle Stanytsa Luhanska, a annoncé sur les ondes de la radio Vesti plus Lougansk Olga Kobtseva, chef du groupe de travail de la RPL sur l’échange des prisonniers de guerre. La partie ukrainienne a informé la RPL de la suspension du fonctionnement de ce point de contrôle du 15 octobre au 31 octobre. Cependant, comme l’a fait savoir Mme Kobtseva, «la fermeture du point de contrôle annoncée par l’Ukraine n’a pas eu lieu, puisque depuis le 16 octobre, la partie ukrainienne a sélectivement laissé entrer des personnes sur le territoire de la RPL avec un permis de séjour sur son territoire». Elle a souligné que l’on ignore par quels paramètres la partie ukrainienne avait été guidée en laissant les uns passer et en interdisant les autres.

6.

Les forces de l’ordre militaires ukrainiennes ont arrêté à Avdiivka un militaire ukrainien qui tentait d’envoyer des munitions par courrier à un ancien collègue de Vinnitsa, a annoncé la milice populaire de la RPD. Cet envoi de munitions depuis la zone de conflit n’est pas un cas isolé. Récemment, des convois entiers avec des armes et des munitions dans les gares de Konstantinovka et de Krasnoarmeisk ont été arrêtés. Dans la plupart des cas, des représentants du commandement des formations y sont impliqués.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!
ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: