Washington a fait échouer le retrait des réfugiés du camp Rukban

  
0

1 Pérou

Le président du Congrès du Pérou à annoncé la démission du président du pays Martin Vizcarra, informe le journal El Comercio. «Au cours de la session du parlement une résolution à été approuvée qui proclamait que le président était temporairement incapable de remplir ses fonctions à cause d’une violation de l’ordre constitutionnel», a écrit le Congrès sur Twitter. Le chef du parlement, appuyé par 86 parlementaires, a fait prêter le serment à la vice-présidente Mercedes Araoz pour la fonction de la présidente par intérim. Plus tôt, le président du Pérou avait dissous le parlement et avait signé un ordre sur les élections anticipées le 26 octobre 2020.

2 Inde

Le chef de la Diplomatie indienne Subrahmanyam Jaishankar a déclaré que Washington ne devait pas indiquer à New Delhi à qui acheter ou non la technique militaire, y compris les complexes russes S-400. «Nous avons toujours soutenu que nos acquisitions, le choix des fournisseurs de la technique militaire—c’est absolument un droit souverain»,- cite NDTV les paroles de Jaishankar. «Nous ne voudrons pas que quelconque État nous dise quoi acheter et quoi ne pas acheter à la Russie, aussi bien que quelconque État nous dise quoi acheter et quoi ne pas acheter aux États-Unis. « C’est notre libre choix et nous croyons que c’est dans les intérêts de tous de le reconnaître », à noté le chef de la Diplomatie indienne. Rappelons que le sujet des livraisons des S-400 avait fait objet de la discussion du président russe Vladimir Poutine et le premier-ministre indien Narendra Modi à Vladivostok.

3 Biélorussie

Le chef de la Diplomatie biélorusse Vladimir Makeï à déclaré que le déploiement d’une base militaire russe en Biélorussie n’a pas de sens politique ni militaire. Il a fait une telle déclaration dans son interview à RBK. Selon lui, «vu le développement de technologies modernes quand des missiles contemporains peuvent atteindre un autre continent en quelques minutes littéralement», il n’y a pas de sens de déployer une base aérienne. Makeï à ajouté que le déploiement des objets militaires additionnels dans le pays ne favoriserait pas au renforcement de la sécurité et la stabilité dans la région. Cependant le ministre a souligné que la décision de Minsk de ne pas déployer la base militaire russe ne s’expliquait pas par «une influence extérieure» — il ne s’agit que des intérêts nationaux.

4 Syrie

Les états-majors coordinateurs de la Russie et de la Syrie ont exigé aux États-Unis de retirer toutes leurs forces du territoire syrien suite au fait que Washington a fait échouer le plan de l’ONU visant le retrait des civils du camp de réfugiés Rukban, informe RIA Novosti citant la déclaration des états-majors. Les formations illégales contrôlées par les États-Unis empêchent la sortie des réfugiés en les menaçant de mort. «Puisque le commandement des troupes américaines dans la zone d’el-Tanf se démontre incapable d’assurer les engagements des États-Unis sur la réalisation du plan opérationnel de l’ONU, nous exigeons à la partie américaine de quitter immédiatement le territoire occupé de la Syrie»,- dit le message. On note qu’après le retrait des troupes américaines le gouvernement légitime syrien va rétablir l’ordre constitutionnel et libérer la zone de terroristes.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: