Bombardement d’une base américaine en Syrie

  
0

1.Syrie

Plusieurs roquettes ont explosé sur le territoire d’une base militaire américaine située dans la zone du champ pétrolifère de Konokodans, dans le nord du gouvernorat de Deir ez-Zor, rapporte l’agence Sana. La base a été la cible de tirs. Ce champ est contrôlé par les troupes américaines et les formations kurdes. Aucune victime n’a été signalée parmi les militaires américains. Il s’agit de la première attaque contre l’une des 12 installations militaires américaines depuis 2015 dans les gouvernorats de Hassake, Raqqa et Deir ez-Zor.

2. Syrie

La détonation d’un engin explosif improvisé sur une route syrienne a tué un conseiller militaire russe, le général de division Vyacheslav Gladkikh, et a blessé deux autres militaires russes, selon la Défense russe. Le commandant de la défense nationale de la ville Mayadine, Muhammad Taysar Az-Zahir, a également été tué avec quatre subordonnés, trois autres ont été blessés. L’explosion s’est produite lorsqu’un convoi russe revenait d’une action humanitaire à 15 km de la ville de Deir ez-Zor. «À la suite de l’explosion, trois militaires russes ont été blessés. Par la suite, au moment où l’assistance médicale a été accordée, un haut conseiller militaire russe ayant le grade de général de division est décédé des suites de graves blessures», a précisé la Défense russe.

3. Mali

Un coup d’État militaire a eu lieu en République du Mali. Mardi, les unités de l’armée se sont rebellées dans une banlieue de Bamako et se sont dirigées vers la capitale. Il est signalé que des ministres du gouvernement, dont les ministres des Affaires étrangères et des Finances, le président du Parlement, le Premier ministre et le Président du pays, ont été arrêtés. L’état-major général des forces armées maliennes est également sous le contrôle des rebelles; un certain nombre de chefs militaires ont été également arrêtés. Le Président malien, Ibrahim Boubacar Keita, a annoncé sa démission mercredi soir. Il est rapporté que des élections auront lieu dans le pays «dans un délai raisonnable». L’armée malienne, les auteurs de la rébellion, a annoncé la création du Comité national pour le salut du peuple, lequel a ordonné la fermeture de toutes les frontières extérieures du pays et a imposé un couvre-feu pendant la nuit. Il a également invité tous les groupes d’opposition au Mali, appelant à des réformes, à se joindre au processus de négociation, qui devrait déboucher sur de nouvelles élections. L’ONU, l’UE, l’Union africaine et la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest ont condamné la révolte..

4.Biélorussie

L’ancienne candidate à la présidentielle biélorusse, Svetlana Tikhanovskaya, a appelé dans une vidéo publiée sur YouTube les dirigeants européens à ne pas reconnaître les résultats du scrutin. Selon elle, afin de faciliter le transfert pacifique du pouvoir en Biélorussie, «la création du Conseil national de coordination a été initiée». Selon Tikhanovskaya, «le conseil lancera immédiatement de nouvelles élections présidentielles équitables et démocratiques sous supervision internationale». L’appel en anglais a été publié à la veille du sommet d’urgence de l’Union européenne sur la situation en Biélorussie. Tikhanovskaya est actuellement en Lituanie. Auparavant, le Président actuel Alexandre Loukachenko avait qualifié la création du Conseil de coordination de l’opposition de tentative de prise de pouvoir.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: