Des explosions dans la «zone verte» de Bagdad

  
0

1. Irak

Des explosions sont produites dans la capitale irakienne de Bagdad à la suite de la chute de deux roquettes dans la «zone verte» fortifiée, où se trouvent des bâtiments gouvernementaux et des ambassades étrangères, a rapporté la chaîne de télévision Al Arabiya. Selon ses informations, la première roquette est tombée près de l’ambassade de Turquie, la seconde a explosé près du pont d’al-Harisiyya. Aucune information sur les éventuelles victimes n’a été rapportée dans l’immédiat. Le Premier ministre Adel Abdel-Mehdi avait précédemment annoncé un couvre-feu à Bagdad après qu’au moins sept personnes avaient été tuées et plus de 400 blessées en deux jours de manifestations anti-gouvernementales à l’échelle nationale.

2. Les États-Unis

Sept personnes sont mortes après le crash d’un bombardier B-17 de la Seconde Guerre mondiale, qui effectuaient des vols pour les passionnés d’histoire et d’aviation, à l’aéroport international Bradley dans l’État de Connecticut, ont rapporté les médias locaux. Selon les autorités, 10 passagers et trois membres d’équipage se trouvaient à bord de l’avion. Au moins six personnes ont été emmenées à l’hôpital, dont trois gravement blessées. Une personne sur le terrain a également été blessée. Le vol a duré pendant quelques minutes lorsque les pilotes ont signalé un dysfonctionnement et demandé l’autorisation d’atterrir. À l’atterrissage, l’aéronef a perdu le contrôle et est entré en collision avec un hangar.

3. L’Ukraine — la Russie

Le règlement du conflit dans le Donbass ne peut être effectué que sur la base des accords de Minsk, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Selon lui, il ne peut y avoir de «plan B» de réserve pour la mise en œuvre des accords de Minsk. Le chef de la diplomatie russe a souligné que la «formule Steinmeier» constituait déjà un compromis par rapport aux accords de Minsk, approuvés par le Conseil de sécurité des Nations unies, car elle prévoit la consolidation du statut spécial du Donbass non pas avant, mais après les élections locales dans la région. «Il ne peut donc y avoir de quelconque éloignement des principes de base des accords de Minsk, dont l’amnistie, le statut spécial consacré par la Constitution, le désengagement des forces et des moyens, la reprise complète des liens économiques, la levée du blocus, qui a été en totale contradiction avec les accords de Minsk. Tout reste inchangé, sans cela, rien ne fonctionnera», a souligné Sergueï Lavrov.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: