L’armée syrienne a bloqué la patrouille américaine

  
0

1. Syrie

Les forces syriennes ont bloqué la patrouille des troupes américaines dans le nord de Hassaké, rapporte Sana. L’armée américaine s’est approchée en véhicules blindés du village de Munsif-Takhtani, où se trouve un poste de contrôle des forces gouvernementales. Des soldats syriens ont bloqué le passage du convoi et obligé les Américains à regagner leur base dans la région de Tall Tamr. Des faits similaires se sont déroulés les 2 et 10 juin dans le village voisin de Dardara. Le passage aux patrouilles américaines a été à plusieurs reprises bloqué par les habitants des villages d’Al-Qahira et de Dcheicha. L’agence fait remarquer que la population locale proteste contre la présence de l’armée américaine dans les provinces de Hassaké et de Deir ez-Zor, où se trouvent plusieurs bases américaines. Dans ces zones, sur la rive orientale de l’Euphrate, il y a des champs de pétrole qui sont actuellement contrôlés par les forces américaines et les kurdes des forces démocratiques syriennes.

2. Syrie

L’ambassadeur russe adjoint à l’ONU, Dmitry Polyanskiy a déclaré sur Twitter que la Russie avait à nouveau soumis au Conseil de sécurité de l’ONU sa propre version de la résolution sur l’aide humanitaire transfrontalière à la Syrie. Ce projet «permettra l’acheminement de l’aide à la frontière syrienne à Idlib via le poste de contrôle de Bab Al Khawa (à la frontière avec la Turquie) pendant un an». Polyansky a souligné qu’à ce stade, 85% de l’aide venait au district et que le format de livraison de la partie restante pouvait être modifié, car récemment la zone de désescalade avait diminué de 30%. Il est également signalé que l’Allemagne et la Belgique ont soumis au Conseil de sécurité de l’ONU une version mise à jour de leur résolution, à laquelle la Russie et la Chine avaient opposé leur veto plus tôt. Cette résolution propose «d’étendre pour six mois, jusqu’au 10 janvier 2021, l’accès par les points de Bab al Salam et Bab al Khawa. Le document contient également des propositions «sur de nouvelles voies possibles pour acheminer l’aide au nord-est de la Syrie». Ces propositions suggèrent la possibilité de retourner de nouveaux points de contrôle ouverts pour la livraison de l’assistance de l’ONU en contournant Damas.

3. Syrie

Washington salue la demande aux autorités syriennes de faire des rapports sur les questions d’armes chimiques, a annoncé le service de presse du département d’État américain. Cette exigence a été adoptée à la 94e session du Conseil exécutif de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques. Ce dernier a accordé à la Syrie 90 jours, au cours desquels elle doit informer le Secrétariat technique de l’OIAC de l’endroit où les armes chimiques utilisées lors des attaques contre El Latamn les 24, 25 et 30 mars ont été développées, pour déclarer toutes les armes chimiques actuellement disponibles et résoudre toutes les questions relatives à la déclaration initiale des stocks et des programmes pour leur production. La décision de l’OIAC a été appuyée par 29 membres du Conseil, neuf se sont abstenus, la Russie, l’Iran et la Chine ont voté contre.

4. Afghanistan

Le général Mark Milley, chef d’État-Major des armées des États-Unie, a déclaré que la Russie serait «impliquée dans la situation en Afghanistan» et agissait dans ce pays par le biais de contacts avec le groupe extrémiste Réseau Haqqani et le mouvement radical taliban qui lui est associé. Commentant la volonté attribuée à la Russie de payer les militants talibans pour les attaques contre les forces de la coalition, Milley a souligné que l’administration américaine ne disposait pas d’informations sur la mort des militaires américains en Afghanistan. Lors d’une audience devant la Commission des forces armées de la Chambre des représentants des États-Unis, le secrétaire à la Défense Mark Esper a déclaré qu’il n’avait pas reçu de rapports des services secrets américains sur la volonté attribuée à la Russie de payer des talibans pour assassiner des Américains. Le chef du Pentagone a également souligné que «le service de renseignement du ministère de la Défense n’a pas fait de rapport» contenant des allégations sur les paiements effectués par la Russie aux talibans.

5. Iran

Les autorités iraniennes ont démenti les informations selon lesquelles une explosion s’était produite dans la partie ouest de la province de Téhéran, a indiqué l’agence IRIB. Auparavant, des bruits d’explosions avaient été signalés dans la partie ouest de la province de Téhéran, à proximité des villes de Garmdarre et de Kods. Une panne de courant s’est produite dans la ville de Kods, laquelle a été plus tard expliquée par les autorités par un dysfonctionnement dans l’un des hôpitaux locaux, cela a duré cinq minutes.

главное за суткиитоги дняновости
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Ваш комментарий будет первым

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется

Читайте также:

Новости на 16:00 7 августа 2020 года Влад Николаев Президент Ливана Мишель Аун заявил, что следствие в Ливане рассматривает несколько версий по взрыву в порту Бейрута, «включая халатность, несчастный случай, а также внешнее воздействие». Слова президента Ливана […] Главное на утро 7 августа 2020 года Влад Николаев Руководитель Российского центра по примирению враждующих сторон контр-адмирал Александр Щербицкий заявил, что командование группировкой РФ в Сирии оставляет за собой право ответить на атаки боевиков, которые угрожают военным […] Le Liban. Les effets de l’explosion à Beyrouth. Александра Донцова 1 Liban Le nombre de victimes suite à l’explosion à Beyrouth a augmenté à 137, celui de blessés – à 5 mille, des dizaines sont disparus, relate Al Jazeera citant la Santé libanaise. Le chef de l’Intérieur du pays Mohammed […] Libanon. Folgen der Explosion in Beirut Александра Донцова 1. Libanon Die Zahl der Todesopfer bei der Explosion in Beirut sei auf 137 Menschen gestiegen, 5.000 Personen seien verletzt worden. Dutzende Menschen würden als vermisst gemeldet. Dies berichtete der Fernsehsender Al Jazeera […] Libano. Conseguenze dell’esplosione a Beirut Александра Донцова 1.Libano Il bilancio delle vittime dell’esplosione a Beirut è salito a 137 persone, il numero delle vittime è aumentato a 5mila, decine di persone risultano disperse. Lo riporta il canale televisivo Al Jazeera con […] Líbano. Las consecuencias de la explosión en Beirut Александра Донцова 1. Líbano. Al Jazeera con referencia al Ministerio de Salud libanés, informó que como resultado de la explosión en Beirut, 137 personas habían muerto y 5 mil personas fueron heridas. Decenas de personas están desaparecidas. […]
Наверх Наверх