Les États-Unis accusent l’Iran de menacer la sécurité des pays occidentauxLes États-Unis

  
0

Les États-Unis

Le conseiller de Donald Trump à la sécurité nationale, John Bolton, a déclaré que l’Iran et le groupe islamiste chiite libanais Hezbollah menaçaient directement la sécurité des pays de l’hémisphère occidental, rapporte TASS. Selon Bolton, l’Iran et le Hezbollah auraient aidé le Président vénézuélien, Nicolas Maduro, dans «des répressions, des actes de torture et des meurtres d’innocents Vénézuéliens». Et de rajouter qu’ils «menacent directement à la sécurité de la région». «Nous continuerons de dénoncer les associés de Maduro et les efforts de l’Iran d’exécuter ses activités dans l’hémisphère occidental», a déclaré Bolton.

Israël — la Palestine

Israël a commencé les préparatifs en vue de la démolition du village palestinien de Sur Baher, situé dans la banlieue de Jérusalem-Est, au-delà de la barrière frontalière séparant le territoire israélien de la Cisjordanie, rapporte Interfax, citant l’agence Xinhua. Des bulldozers et de l’équipement de construction, accompagnées par l’armée et la police, ont déjà été fournis à la barrière frontalière. En juin, la Cour suprême d’Israël a estimé que les Palestiniens avaient violé l’interdiction de construire des localités et qu’elles devaient être démolies. Les Palestiniens craignent que la destruction du village ne serviront de précédent pour la démolition d’autres localités palestiniennes le long de la barrière, qui s’étend sur 700 km à travers la Cisjordanie occupée par Israël.

Le Japon

La coalition au pouvoir au Japon, dirigée par le Premier ministre Shinzo Abe, a remporté les élections à la chambre haute des conseillers du parlement japonais, rapporte RIA Novosti. Cependant, la coalition ne pourra pas obtenir les deux tiers des sièges nécessaires à la révision de la Constitution. Au total, la coalition du Parti libéral-démocrate et du parti Komeito ont obtenu 141 sièges à la Chambre des conseillers, tandis que l’opposition et les autres partis ont remporté 104 sièges.

L’Ukraine

La Commission électorale centrale d’Ukraine n’a pas enregistré de graves violations lors des élections anticipées à la Rada Suprême. Les élections ont été déclarées validées, selon la responsable de la Commission électorale centrale d’Ukraine, Tatiana Slipatchouk. «Aucun événement n’a pas remis en cause le déroulement de cette campagne parlementaire. Elle a eu lieu», a déclaré Slipatchouk. Selon les données de la Commission électorale, après le dépouillement de 30,9% de votes, le parti Le Serviteur du peuple de Vladimir Zelensky est en tête. Le parti a obtenu 42% des voix après le dépouillement de 50% des bulletins électroniques. Au total, cinq partis entrent à la Rada suprême.

 

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: