Maduro propose un plan de déploiement des forces armées vénézuéliennes

  
0

Le Président américain Donald Trump a adressé une lettre aux deux chambres du Congrès informant de l’instauration de l’état d’urgence dans le pays, a rapporté Asssocated Press. «Je signale que, conformément à mes prérogatives, j’ai déclaré l’état d’urgence nationale pour assurer la sécurité des frontières et lutter contre la crise humanitaire qui menace les États-Unis», indique la lettre du Président. Plus tôt vendredi, Trump avait annoncé qu’il avait décidé de signer un document sur l’état d’urgence lui permettant d’allouer 8 milliards de dollars à la construction d’un mur à la frontière mexicaine. Pour rappel, le projet de budget examiné par le Congrès n’a pas alloué qu’1,375 milliard de dollars à cette fin, au lieu des 5,7 milliards demandés par le Président.

2. Les États-Unis

Au moins cinq personnes ont trouvé la mort vendredi dans la fusillade dans la ville américaine d’Aurora, dans l’Illinois, dans les locaux de la société Henry Pratt. Cinq policiers blessés par balle ont été hospitalisés, selon la déclaration de Kristen Ziman, chef de la police d’Aurora. D’après elle, l’assaillant a résisté farouchement à la police. «Le tireur s’appelle Gary Martin, il a 45 ans et nous croyons qu’il était un employé de cette société», a ajouté Ziman, reconnaissant que les motifs de l’assaillant n’avaient pas encore été établis. La vice-gouverneure de l’Illinois, Juliana Stratton, a fait remarquer que la fusillade avait eu lieu le lendemain du premier anniversaire de la tragédie dans une école de la ville de Parkland (Floride), qui a coûté la vie à 17 personnes.

3. Le Venezuela

Le Président vénézuélien Nicolas Maduro a proposé d’adopter un plan de déploiement permanent des forces armées du pays afin de se protéger contre une éventuelle intervention, rapporte RIA Novosti. «J’ai proposé un plan spécial de déploiement permanent des forces afin que nos armées soient mobilisées pour protéger notre pays, ce qui représente une des obligations constitutionnelle», a déclaré Maduro, résumant les exercices militaires d’Angostura tenus dans le pays. Maduro a ajouté que la Colombie et les États-Unis envisageaient une éventuelle intervention au Venezuela et avait assuré que son «plan garantissait la sécurité et la paix le long des frontières du pays».

Les États-Unis — la Syrie

Des représentants de la Maison-Blanche et du Congrès américain, en marge de la 55e Conférence sur la sécurité de Munich, ont appelé les dirigeants britanniques, allemands et français à créer une zone de sécurité dans le nord-est de la Syrie, y envoyant un contingent militaire conjoint pour protéger les Kurdes, rapporte The Washington Post. Selon des sources de l’édition au sein du Pentagone, le Département de la Défense des États-Unis travaille sur un plan visant à créer une zone de sécurité pour les unités kurdes dans le nord-est de la Syrie, avec la participation de militaires de pays européens. L’article de l’édition américaine indique que les États-Unis peuvent laisser environ 200 militaires dans le nord-est de la Syrie si les pays européens décident d’y envoyer 1.500 militaires. Dans ce cas, la partie américaine soutiendra les Européens, fournira des renseignements ainsi que s’occupera du commandement et du contrôle.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: