WP: 52 combattants tués au Karabakh

  
0

1. Haut-Karabakh

Le Washington Post a relaté qu’au moins 52 mercenaires syriens avaient été tués lors des combats au Haut-Karabakh. Et de préciser qu’au début du mois, leurs corps ont été remis à leurs proches à la frontière turco-syrienne. Selon les proches des victimes, cités par le journal, «les tués étaient des mercenaires recrutés par les groupes armés soutenus par la Turquie en Syrie pour participer aux batailles contre l’Arménie aux côtés de l’Azerbaïdjan». Et d’ajouter que les combattants se sont vu promettre un salaire mensuel et qu’ils se sont envolés pour l’Azerbaïdjan depuis le sud de la Turquie.

2. Azerbaïdjan

Le Président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a déclaré dans une interview à la chaîne de télévision française France 24 que les mercenaires ne se battent pas aux côtés de l’Azerbaïdjan dans la zone du conflit du Haut-Karabakh. «Plus de deux semaines se sont écoulées depuis le début de l’affrontement, et aucun élément de preuve ne m’a été présenté. (…) Ainsi, s’il n’y a pas de preuve, je pense que ces rumeurs devraient être oubliées», a déclaré Aliyev. Il a souligné que l’Azerbaïdjan n’avait pas besoin d’utiliser des mercenaires. Le chef de l’État azerbaïdjanais a encore une fois nié les allégations de participation militaire turque aux hostilités dans la zone de conflit. «L’implication militaire de la Turquie est une autre fausse information», a-t-il martelé.

3.Syrie

Le contre-amiral Alexander Grinkevich, chef adjoint du Centre russe pour la réconciliation des belligérants en Syrie, a déclaré que quatre combattants étaient morts à la suite de l’explosion d’un entrepôt de munitions et de chlore, qui était en préparation pour une provocation en Syrie. Parmi les morts, il y a des citoyens d’Europe et d’Afrique du Nord. Selon les informations, le 11 octobre, dans la zone du village de Maaret al-Ikhwan (13 km au nord de la ville d’Idlib), un dépôt de munitions et de substances contenant du chlore préparé par des terroristes pour des provocations chimiques a explosé. Alexander Grinkevich a appelé les commandants des formations armées illégales à abandonner les provocations armées et à prendre la voie d’un règlement pacifique de la situation dans les zones sous leur contrôle.

4. Kirghizistan

Selon le service de presse du Président du Kirghizistan, Sooronbay Jeenbekov a annoncé sa démission. «Je ne tiens pas au pouvoir. Je ne veux pas rester dans l’histoire du Kirghizistan en tant que Président qui a versé du sang et tiré sur ses propres citoyens. J’ai donc décidé de démissionner», indique le communiqué publié sur le site Internet du Président. M.Jeenbekov a également appelé le nouveau Premier ministre de la république, Sadyr Japarov, et d’autres politiciens à retirer leurs partisans de Bichkek et à «retrouver une vie paisible».

5.Russie — Pays-Bas

La Russie a annoncé son retrait des consultations conjointes avec l’Australie et les Pays-Bas sur l’affaire du crash du paquebot Malaysian Airlines en Ukraine en 2014 avec. La déclaration du ministère russe des Affaires étrangères, qui a été diffusée jeudi, indique que la Russie a l’intention de «poursuivre l’interaction avec les autorités compétentes des Pays-Bas, y compris dans l’étude de la question de la non-fermeture par l’Ukraine de son espace aérien pour les vols d’avions civils au-dessus de la zone de conflit armé sur le Donbass», mais La Russie assurera cette interaction «dans d’autres formats». Le ministre néerlandais des Affaires étrangères a déclaré que les Pays-Bas «regrettaient profondément» la décision de la Russie.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: