Actualités du jour, 18 octobre 2018

  
0

Les experts qui enquêtent la cause de l’atterrissage d’urgence du lanceur Soyouz-FG penchent en faveur de la version selon laquelle la raison de ceci était une erreur commise lors de l’accostage des unités latérales au deuxième étage de la fusée dans l’installation de montage et d’essai du cosmodrome de Baïkonour. «Apparemment, les unités latérales ont été endommagées lors de la levée d’une unité latérale à l’aide d’une grue. Ce n’est pas une erreur de conception ni un défaut d’usine. C’est plutôt une question d’erreur d’exploitation», a déclaré à Kommersant une source proche du ministère russe de la Défense. Un rapport sur les causes de l’incident sera disponible d’ici la fin de la semaine.

Le bilan des victimes dans l’explosion perpétrée dans le lycée de Kertch s’est alourdi à 21, selon les services médicaux. De plus, parmi les personnes gravement blessées trois ont repris conscience. «Leur état est encore grave, ce qui est causé par le choc traumatique et la perte du sang», a expliqué le médecin-chef de l’hôpital numéro 1 de Kertch Marat Ienikeev.

Les services spéciaux allemands ont déjoué un important attentat planifié par des terroristes de Daech lors d’un festival musical, rapporte Deutsche Welle. En lien avec cette affaire, un couple marié qui aurait dû jouer le rôle principal dans l’attentat a été interpellé. Certains criminels suspectés sont encore recherchés.

Les forces de l’ordre turques recherchent le possible lieu d’enterrement des restes du journaliste saoudien disparu Jamal Khashoggi, informe le journal Yeni Safak. Les recherches sont effectuées aux alentours de la forêt de Belgrade à Istanbul, ainsi que dans la province de Yalova. Auparavant, les enquêteurs avaient perquisitionné le consulat saoudien, la résidence du consul et 26 voitures de la mission diplomatique du royaume. De plus, les forces de l’ordre turques ont vérifié plusieurs voitures sans plaques d’immatriculation qui avaient été filmés par des caméras de vidéosurveillance aux alentours du consulat et qui avaient été considérés suspectes. Certaines de ces voitures avaient quitté le consulat pour créer une fausse piste, avaient fait différents trajets à Istanbul et étaient retournés.

Aujourd’hui Vladimir Poutine a entamé sa visite officielle de deux jours en Ouzbékistan. Il envisage de rencontrer son homologue ouzbékistanais Shavkat Mirziyoyev et prendre part à la cérémonie de lancement de construction de la première centrale nucléaire dans l’Asie centrale. L’état des relations russo-ouzbékistanaises et ses perspectives sont à l’ordre du jour. Tachkent s’intéresse au partenariat économique avec Moscou, alors que la position stratégique d’Ouzbékistan importe pour la Russie. Les deux chefs d’État débattront également de la coopération en matière de la sécurité et de la lutte antiterroriste.

Comme l’a appris l’agence ANNA NEWS, l’Ukraine avait à plusieurs reprises initié les négociations sur le déploiement des forces de la flotte de l’Otan dans la mer d’Azov pour la soi-disant défense de la navigation ukrainienne. «L’Ukraine veut déployer des navires otaniens dans la mer d’Azov, mais il est interdit de les y déployer, parce que notre accord avec l’Ukraine exige le consentement mutuel pour faire entrer des navires militaires dans la mer d’Azov», a commenté la situation le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: