Affrontements entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan

  
0

1 Azerbaïdjan

La mobilisation militaire partielle a été déclarée en Azerbaïdjan dans le contexte de l’escalade du conflit au Haut-Karabakh. Un tel décret a été signé par le président de la république Ilham Aliyev, le document étant publié sur le site du chef d’Etat. « En conformité avec le point 25 de l’article 109 de la constitution, j’ordonne de déclarer dans la République d’Azerbaïdjan la mobilisation partielle », — dit le décret. Dimanche, les autorités azerbaïdjanaises avaient informé de la mise en place sur le territoire du pays de l’état de guerre. L’Arménie et la République du Haut-Karabakh avaient également déclaré l’état de guerre et la mobilisation totale.

2 Arménie – Azerbaïdjan

L’Arménie et l’Azerbaïdjan se sont accusés de participation dans les combats des radicaux de Syrie. L’ambassadeur arménien en Russie Vardan Toganyan a communiqué à l’agence RIA Novosti que dernièrement la Turquie avait transféré en Azerbaïdjan près de 4 mille radicaux de Syrie. « Ils participent déjà de ce côté-là… On les prépare dans des camps de combattants et les transfère là-bas », — a déclaré l’ambassadeur. Azerbaïdjan réfute ces accusations. « Les bruits sur le transfert des radicaux de Syrie en Azerbaïdjan sont une provocation arménienne et sont absurdes », — a déclaré le chef de la politique extérieure au sein de l’administration du président azerbaïdjanais, cité par Reuters. Le porte-parole de la Défense azerbaïdjanaise, le colonnel Vagif Dergahli a déclaré que des mercenaires de Syrie et d’autres pays du Moyen-Orient combattaient du côté de l’Arménie. Selon lui, les mercenaires ont subi de pertes importantes. « Car ils ne sont pas enregistrés en Arménie officiellement, l’adversaire cache simplement ces pertes », — le cite RIA Novosti.

3 Turquie

Au cours d’un discours à Istanbul diffusé par la chaîne NTV, le président turc Recep Erdogan a déclaré qu’il fallait mettre fin à la crise au Haut-Karabakh. « L’Azerbaïdjan a attendu 30 ans pour résoudre ce problème, maintenant il le fait lui-même. La libération immédiate des terres azerbaïdanaises occupées par l’Arménie ouvrira la voie à la paix et à la stabilité dans la région. La crise régionale, provoquée par l’occupation du Haut-Karabakh, doit se terminer », — a dit Erdogan. Dimanche, le président turc avait exprimé le soutien à l’Azerbaïdjan dans le conflit avec l’Arménie. Dimanche, le ministre turc de la Défense Hulusi Akar avait appelé l’Arménie à « arrêter immédiatement l’agression » envers l’Azerbaïdjan.

4 Russie

Selon le vice-chef de la Diplomatie russe Andreï Roudenko, la Russie appèlle tous les joueurs interiéurs et extérieurs à faire preuve de la réserve maximale en ce qui concerne la situation au Haut-Karabakh. « Nous appelons tous les joueurs interiéurs et extérieurs à faire preuve de la réserve maximale, y compris dans la rhétorique. Il faut maintenant être les plus prudents pour arriver au plus vite à la cessation du feu et au retour des parties à la table des négociations » — a dit Roudenko. « La Russie, comme la coprésidente du groupe de Minsk, participe activement à ce processus depuis 1991. Nous allons poursuivre nos contacts avec tous les partenaires », — a ajouté le vice-chef de la Diplomatie russe.

5 Syrie

Samedi, au cours de débats dans le cadre de la 75e session de l’Assemblée générale de l’ONU, le chef de la Diplomatie syrienne Walid Muallem a déclaré que la Syrie condamnait fermement les crimes commises sur son territoire par la coalition occidentale. Il s’agit de « la prise du pétrole, les attaques contre des localités, la destruction des bâtiments et de l’infrastructure ». Muallem a également souligné que « la présence illicite constante et les actions des forces américaines et turques sur le sol syrien représentent une occupation illégale ». « La Syrie fera tout son possible pour mettre fin à cette occupation, en utilisant les moyens du droit international », — a déclaré le ministre. Il a noté que la Turquie soutenait toujours le groupe terroriste du Front al-Nosra. « C’est un parrain principal des terroristes en Syrie et dans la région. Elle a contribué au transfert des dizaines de terroristes étrangers en Syrie, Elle continue d’appuyer le Front al-Nosra et les groupes terroristes affiliés qui tuent sans pitié les Syriens », — a dit Muallem.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!
ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: