Des attentats en Syrie

  
0

1.Syrie
Un camion-citèrne piégé a explosé sur le marché centrale de la ville d’Afrine, rapporte l’agence Sana. L’explosion a fait des morts et des blessés parmi les civils et les radicaux des groupes pro-turcs. Un grand dégât matériel a été causé. Les militaires turcs ont transféré leurs victimes et blessés sur le territoire turc, indique l’agence. La Défense turque a fait état de 35 morts et de plus de 30 blessés parmi les civils. La responsabilité de l’attentat a été imputé au Parti des travailleurs du Kurdistan et aux Unités kurdes de protection du peuple. Les Etats-Unis n’ont imputé la responsabilité à personne. Comme l’estime sur Twitter le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, les Etats-Unis appèllent à respecter la trêve générale en Syrie. «De telles atrocités sont inacceptables de n’importe quelle partie», indique-t-il. La porte-parole de la Diplomatie américiane, Morgan Ortagus, a condamné l’incident. Elle s’est abstenue de conclusions, en appelant à suivre l’appel de l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Syrie, Geir Pederser, à respecter la trêve.

Vendredi, plusieurs explosions ont été enregistrées près de la ville syrienne de Homs. Le gouverneur du gouvernorat de Homs, Talal al-Barrazi, a fait savoir auprès de l’agence SANA que des combattants non identifiés ont pilonné des positions militaires et un dépôt de munitions à l’est de la ville. «En conséquence, dix civils ont été blessés et des dégâts matériels ont été causés», a-t-il déclaré. Selon le gouverneur de Homs,, d’épais nuages ​​de fumée se dégageaient depuis une installation militaire. On ignore si le bombardement a été effectué à partir d’installations de mortier ou à l’aide de drones.

Vendredi, des hélicoptères de l’armée de l’air israélienne ont attaqué des cibles au sol, à 40 km au sud-ouest de Damas, rapporte l’agence d’État syrienne Sana. Des tirs aux roquettes ont été effectués depuis les hauteurs du Golan occupées contre des positions de l’armée syrienne dans le gouvernorat de Quneitra. Aucune information sur les éventuelles victimes n’a été communiquée, seuls des dégâts matériels ont été causés. Selon la station radio Sham FM, cinq roquettes ont été tirés contre le territoire syrien. Le service de presse de Tsahal a refusé de commenter les attaques, relaye l’agence TASS.

En juin, les Etats-Unis et l’Irak aborderont l’agenda du retrait complet des troupes américaines du terriroire irakien, a rapporté le porte-parole du commandant de l’armée irakienne, le général Abdul Karim Khalaf, cité par l’agence Bagdad Al Yaum. La décision d’organiser les négociations a été prise «vu l’ordonnance du parlement national sur la nécessité de faire évacuer complètement les troupes étrangères d’Irak». Le général a souligné que même après le retrait des troupes américaines, «la coopération irako-américaine dans le domaine de sécurité se poursuivrait».

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choigu, a déclaré lors d’une réunion, que les spécialistes militaires russes en matière de radioprotection, de protection chimique et biologique contribuent à lutter contre la propagation du coronavirus dans 111 villes italiens et serbes. «Au total, l’unité russe opérant en Serbie a mené une série d’activités dans 28 villes et dans 83 localités en Italie, dans la région de Lombardie», a déclaré le ministre russe. Des spécialistes et médecins militaires ont également achevé leur travail en Bosnie-Herzégovine.

Le porte-parole de l’Armée nationale libyenne Ahmed Al-Mismari, cité par la chaîne Al-Hadath, a déclaré qu’«en réponse à l’appel des pays amicaux, le commandement général» de l’Armée nationale libyenne du maréchal Khalifa Haftar cessait les hostilités dans le pays, mais se résèrvait le droit de réagir aux attaques. Le haut gradé militaire a ajouté que dans les prochains jours l’Armée nationale libyenne allait publier une feuille de route de transition dans le pays dirigée par le maréchal Haftar. «Elle prévoit y compris l’adoption d’une nouvelle déclaration constitutionnelle », — a fait remarquer Al-Mismari. Plus tôt, l’Armée nationale libyenne avait déclaré qu’elle s’engageait à gouverner le pays, la décision étant négativement accueilli par la plupart des Etats.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!
ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: