Édition spéciale. La Russie et les États-Unis conviennent sur la prolongation du Traité New Start de réduction des armes stratégiques

  
0

Bonjour, avec vous Maria Balareva pour présenter une édition spéciale d’ANNA News.

Le Kremlin a annoncé la prolongation du Traité New Start de réduction des armes stratégiques sur les conditions de Moscou. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a précisé que la Russie se félicitait de la décision de l’administration du Président Biden de prolonger l’accord. Celui-ci a été prorogé de cinq ans, sans aucune condition préalable. C’est exactement ce que Moscou souhaitait. M.Riabkov a ajouté que la précédente proposition de Russie sur le «gel» mutuel des arsenaux nucléaires des deux pays pendant un an n’était plus pertinente.

Vladimir Poutine et Joe Biden ont discuté de cette question par téléphone et ont accepté de prolonger le traité, qui est actuellement le seul accord russo-américain de limitation des armements.

«Les présidents ont exprimé leur satisfaction à propos de l’échange de notes diplomatiques qui s’est tenu aujourd’hui pour parvenir à un accord sur la prorogation du Traité de réduction des armes stratégiques offensives. Dans les prochains jours, les parties achèveront toutes les procédures nécessaires pour assurer le fonctionnement ultérieur de cet important mécanisme juridique international de limitation mutuelle des arsenaux de missiles nucléaires», indique le communiqué de la présidence russe.

M.Poutine a soumis pour discussion à la Douma d’État un projet de loi sur la ratification de l’accord. Il était numéro un sur l’agenda de mercredi. La Douma d’État l’a finalement approuvé.

La Maison Blanche a également confirmé officiellement l’accord conclu par MM Poutine et Biden lors d’une conversation personnelle:

«Ils ont discuté de la disposition des deux pays à prolonger le Traité New Start pour une période de cinq ans, convenant que leurs équipes travaillent d’urgence et clôturent la question de l’extension de l’accord d’ici le 5 février.»

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré lundi que les responsables russes avaient déjà entamé un travail «pratique» avec leurs homologues américains pour prolonger l’accord clé. Le secrétaire du Conseil de sécurité russe, Nikolai Patrouchev, en a discuté par téléphone avec le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan. La position des deux parties a été saluée par le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

«Nous ne devrions pas être dans une situation où nous n’avons aucune restriction d’ogives», a déclaré Stoltenberg avant de poursuivre: «Je ne considère pas l’extension du traité comme la fin, mais comme le début des efforts pour renforcer davantage le contrôle international des armes nucléaires».

L’accord, officiellement appelé «Le Traité New Start sur la réduction des armes stratégiques» (START-3), limite le nombre d’armes nucléaires déployées à Washington et Moscou à 1.550 unités de chaque côté. Il a été signé en 2010, est entré en vigueur le 5 février 2011 et aurait dû expirer le jour de son 10e anniversaire.

ANNA News suit la situation dans le monde, restez branchés pour plus d’informations

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.


Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: