L’ancien président kirghiz est accusé de meurtre

  
0

1 UE – Grande-Bretagne

Si l’UE ne consentit à changer l’accord sur Brexit, la Grande-Bregagne est prête à sortir de l’Union sans accord, a déclaré le chef du gouvernement britannique Boris Johnson. Il a ajouté qu’il était prêt à « négocier honnêtement sur l’identification de l’alternative » aux engagements acquis, en précisant que l’accord actuel a été rejeté par le parlement britannique déjà trois fois. Si l’UE continue de soutenir que le changement de l’accord est impossible, Londres « se verra obligé de sortir de l’accord ce 31 octobre », a informé le service de presse du premier-ministre britannique. Plus tard, le conseiller du président américain à la sécurité nationale John Bolton a déclaré que si la Grande-Bretagne décidait de sortir de l’UE sans accord avec Bruxelles, Washington soutiendrait « avec enthousiasme » cette décision. Il a noté que Londres et Washington pourraient s’entendre sur les accords commerciaux dans certains domaines de l’économie, le but final étant l’accord commercial global.

2 Kirghizie

Le chef du Comité d’Etat de la sécurité nationale de la Kirghizie Orozbek Opumbaev a accusé l’ancien président de la république Almazbek Atambaev de préparation d’un coup d’Etat, relate RIA Novosti. Il a ajouté que l’ex-président était préparé aux affrontements dans sa résidence. Un dépôt de munitions, y compris des fusils de snipers, des pistolets, des fusils ont été découvert chez lui. Le troisième étage était fortifié comme un bunker militaire – il y avait des abris fortifiés et des positions de tir pour une longue défense. En outre, selon Opumbaev, l’ex-président, au cours de l’opération de son arrestation, utilisait les femmes et les enfants pour utiliser l’information sur les civils blessés comme facteur pour renverser les autorités. « Atambaev s’y est préparé », — a-t-il dit. Opumbaev a également précisé qu’un militaire des forces spéciales a été tué au cours de l’opération d’une arme de la maison de l’ex-président.

3 Venezuela

L’Assemblée constituante vénézuélienne a ordonné de priver de l’immunité parlementaire quatre députés de l’Assemblée nationale contrôlée par l’opposition pour « la haute trahison », relate TASS avec la référence à la télévision nationale. Il sont accusés de « trahison, usurpation du pouvoir, incitation publique à la mutinerie, violation des lois et violence ». En mai l’Assemblée consituante avait fait de même avec 15 autres parlementaires, accusés également de haute trahison, mutinerie, appel publique aux violations de la loi et incitation à la haine.

4 Kirghizie

L’ancien président kirghiz Almazbek Atambaev est accusé de meurtre, prise d’otages et d’autres crimes particulièrement graves, a communiqué le chef de la direction du parquet général de contrôle des enquêtes Zamir Beïchekeev. « Atambaev a reçu des avertissements sur certaines crimes particulièrement graves telles que organisation des émeutes, meutre, tentative de meurtre, prise d’otages et violence envers un représentant des autorités », — le cite RIA Novosti. Selon les lois kirghizes, Atambaev risque la réclusion à perpétuité.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: