La Syrie est prête à respecter la trêve

  
0

La conseillère du président syrien Bachar el-Assad Bousseina Chaabane a déclaré que la Syrie a enregistré quelques faits de la violation de la trêve à Idlib de la part de la Turquie après l’accord russo-turc, relate RIA Novosti. Chaabane a également souligné que la Syrie restait attachée au régime du cessez-le-feu. « Nous sommes prêts à respecter la trêve et nous allons nous acquitter des engagements assumés ». La trêve correspond à nos objectifs – de combattre le terrorisme et assurer la paix », — a dit Chaabane. La conseillère a souligné que Damas attendait que les pays de l’OTAN et l’UE condamnent des actions de la Turquie en Syrie qui « étaient en contradiction avec toutes les lois internationales ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU a unanimement adopté la résolution en soutien de l’accord de paix entre les Etats-Unis et le mouvement radical des talibans (interdit en Russie). Selon la résolution, le Conseil est prêt à envisager « d’examiner le statut des personnes physiques, groupes et sociétés, inclus dans la liste sanctionnaire du Conseil de sécurité » une fois les négociations interafghanes commencent. L’ambassadeur russe aux Nations Unies Vassili Nebenzia a appuyé l’accord, en qualifiant « la révision des sanctions du Conseil de sécurité visant l’Afghganistan » d’une condition de la stabilisation de la situation dans le pays.

La base militaire irakienne de Taji, où des militaires américains sont disloqués, a fait cible d’un tir de roquette. 15 roquettes sont tombées sur le territoire de la base, ce que a confirmé sur Twitter le porte-parole de la coalition, le colonel Myles Caggins. Suite à la frappe deux militaires américain et un autre militaire d’un pays participant à la coalition antiterroriste dirigée par Washington sont morts. 12 personnes ont été blessées.

En réponse à un tir contre la base de Taji les Etats-Unis ont porté des frappes aériennes contre cinq dépôts d’armes de la groupe chiite des Kataeb Hezbollah en Irak, informe le service de presse du Pentagone. Selon la Défense, là « des armes utilisées pour des frappes contre les troupes des Etats-Unis et de la coalition étaient stockées ». Plus tôt, le président américain Donald Trump aviait confié la responsabilité pour le tir contre la base de Taji à l’Iran et aux groupes chiites soutneus par Téhéran.

Le porte-parole de la Diplomatie iranienne Abbas Mousavi a déclaré que Téhéran réfutait l’implication dans les frappes contre la base de Taji en Irak, où des militaires américains sont déployés. « Les Etats-Unis ne peuvent pas confier la responsabilité pour leur présence illégale en Irak et pour la réaction du peuple irakien à l’assassinat de commandants et combattants irakiens à des autres », — a déclaré le porte-parole. Mousavi a appelé le président américain Donald Trump à revoir la présence et le comportement des forces américaines dans la région.

Lors de la première réunion du Groupe de contact de l’Union africaine sur la Libye, le premier-ministre algérien Abdelaziz Djerad a déclaré que l’Algérie était préoccupée par la situation en Libye, où on violaient la trêve et continuait des livraisons d’armes aux parties du conflit », — a déclaré Djerad. La réunion du Groupe de contact se déroule au Congo, dans la ville d’Oyo.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: