Les États-Unis ont annoncé l’introduction de la Russie et de la Chine aux élections américaine

  
0

Le Directeur du renseignement national des États-Unis, Dan Coats, a déclaré que la Russie, la Chine et l’Iran avaient entrepris des tentatives d’intervention aux élections américaines de mi-mandat le mois dernier, informe Interfax se référant à The Hill. Cependant, d’après Dan Coats, ces tentatives n’ont pas influencé sur le déroulement du vote et les résultats du décompte des voix. Pour rappel, le Président Trump a introduit en septembre des sanctions contre les gouvernements et organisations étrangers pour être prétendument intervenus dans les élections américaines ou pour l’implication à l’intervention. Selon ce décret, pendant 45 jours après les élections, les services de renseignement devraient préparer un rapport pour évoquer ou exclure les indices de l’intervention étrangère. Ce rapport sera envoyé au Département américain de la justice, ainsi qu’au département de la sécurité nationale, qui doivent aussi décider de la nécessite de l’introduction des sanctions dans la période de 45 jours.

Le porte-parole du Département d’État américain Robert Palladino a déclaré que les États-Unis allaient envoyer, sous peu, aux Forces armées de l’Ukraine 10 millions de dollars supplémentaires en lien avec l’incident dans le détroit de Kertch. D’après lui, «en réponse à l’escalade dangereuse de la part de la Russie et l’attaque sans fondement perpétré le 25 novembre contre trois navires ukrainiens» près du détroit de Kertch le Département d’État octroierait 10 millions de dollars supplémentaires pour le renforcement de capacités militaires ukrainiennes, si le Congrès l’approuve. «Nous le faisons en signe de solidarité avec la Lituanie et le Royaume-Uni qui envisagent également d’augmenter l’aide à l’Ukraine en matière de défense», a fait savoir Palladino.

La Chine a besoin de changer complètement sa politique économique pour que les négociations commerciales avec les États-Unis aboutissent, a déclaré l’assistant au président au White House National Trade Council Peter Navarro dans une interview accordée à Nikkei Asian Review. Il a déclaré que «presque tout ce qui se passe là-bas, est une violation des règles de l’Organisation mondiale du Commerce». Navarro a rajouté que Pékin devrait régler cette question si les parties «envisagent de mener des négociations qui seront couronnées de succès», relate TASS. Parmi les exemples de fond de «l’agression économique» de la Chine Navarro a nommé «la consolidation des entreprises d’État», la politique provoquant l’apparition du «fardeau de la dette pour les pays en voie de développement», ainsi que «le demping moins cher que le prix de revient aux marchés étrangers».

Le gouvernement américain a partiellement suspendu son travail à minuit de vendredi à samedi à cause du manque de financement, informe TASS. Le soi-disant blocage a été provoqué par l’effondrement des négociations au Congrès entre les Républicains et les Démocrates concernant l’octroi de fonds à la construction du mur à la frontière mexicaine sur laquelle insiste Donald Trump. Comme l’indique The New York Times, la fermeture influencera sur le travail encore de dix départements, plus de 420.000 fonctionnaires seront obligés de travailler sans paiement, encore 380.000 seront mis temporairement en congé sans aucun paiement jusqu’à ce qu’un accord sur le budget ne soit pas trouvé. Trump a déclaré que la suspension du travail du gouvernement durerait pendant longtemps dans le cas où les Démocrates ne votent pas pour la construction du mur.

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: