Les États-Unis ont transféré des bombardiers B-52H en Europe

  
0

Les États-Unis — le Royaume Uni
Les États-Unis ont transféré jeudi un groupe de bombardiers stratégiques B-52H Stratofortress sur la base avancée de Fairford au Royaume-Uni, a rapporté Interfax, citant une déclaration de l’US Air Force en Europe. Selon des sources, il s’agit de trois bombardiers stratégiques B-52H capables de transporter des bombes aériennes nucléaires et des missiles de croisière. Selon l’armée américaine, le but principal du déploiement réalisé par le Global Strike Command, est de tester la capacité des bombardiers à mener des opérations depuis la zone avancée afin de remplir les tâches du commandement de la Force aérienne en Europe et du commandement européen des États-Unis. Il n’est pas précisé combien de temps les bombardiers stratégiques américains resteront sur la base aérienne britannique.

La Syrie
Les troupes turques ont l’intention d’avancer plus profondément en territoire syrien sur au moins 30 kilomètres, a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. «Lors de la première étape, nous prévoyons de créer une zone de sécurité longue de 120 km, puis de 400 km. La largeur est d’environ 30 km, nous ne prévoyons pas la réduire», a-t-il déclaré selon RIA Novosti. Mercredi, la Turquie a annoncé le lancement de l’opération Source de Paix dans le nord de la Syrie, dirigée contre les Kurdes et visant à créer une zone de sécurité à la frontière turco-syrienne.

Les États-Unis — la Turquie
Le porte-parole du département d’État américain a déclaré que Washington imposerait des sanctions à la Turquie en cas de nettoyage ethnique et d’attaques aveugles contre la population civile dans le nord de la Syrie, mais jusqu’à présent, aucun exemple de ce type de comportement d’Ankara n’a été enregistré, selon TASS. Et de poursuivre que les États-Unis «n’ont pas donné le feu vert» à l’opération turque. Washington considère que c’est «l’erreur» d’Ankara et «fera tout» en son pouvoir pour mettre fin à l’opération. Il est à noter que la Turquie a demandé l’aide des États-Unis mais a reçu le refus.

Le Donbass
Les forces de sécurité ukrainiennes ont pour la troisième fois fait échouer le désengagement des forces dans la localité de Zolotoe, dans le Donbass, a déclaré Mikhaïl Philiponenko, chef de la représentation de la RPL (République populaire autoproclamée de Lougansk) au Centre commun de contrôle et de coordination du régime de cessez-le-feu. Il a précisé que la RPL avait fait trois tentatives, mais n’avait jamais reçu de réponse de la part de l’Ukraine, ce qui, selon Philiponenko, a été confirmé par les observateurs de la mission spéciale de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Auparavant, Donetsk a signalé une interruption du désengagement des forces sur la ligne de contact à Petrovskoye. Conformément aux accords, le retrait des forces aurait dû se dérouler en trois jours. L’opération aurait dû se terminer le 12 octobre. Pour rappel, le désengagement des forces est l’une des conditions pour le sommet du format Normandie.

La mer Rouge
Un pétrolier iranien dans la mer Rouge, sur lequel ce vendredi matin des explosions et un incendie ont eu lieu, a probablement été attaqué avec deux missiles, a rapporté Interfax, citant une déclaration du propriétaire du pétrolier, la société nationale National Iranian Oil Company. Selon la compagnie, il y a eu deux explosions sur le pétrolier avec un intervalle d’environ 20 minutes, provoquées vraisemblablement par des attaques aux missiles. Le propriétaire du navire a indiqué qu’aucune des personnes à bord n’avait été blessée et l’état du navire-citerne avait été jugé stable. Plus tard, le ministère iranien des Affaires étrangères a confirmé la version de l’attaque par missile. Cependant, les responsables possibles de l’attaque n’ont pas été nommés, l’enquête sur l’incident étant en cours.
_

главное за суткиитоги дняновостисобытия дня
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Ваш комментарий будет первым

Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется

Читайте также:

Новости на 12:00 4 августа 2020 года Влад Николаев Президент США Дональд Трамп в интервью порталу Axios заявил, что решение США отправить войска на Ближний Восток и вмешаться в конфликты в этом регионе было величайшей ошибкой в истории страны. «Решение отправить (войска) […] Главное на утро 4 августа 2020 года Влад Николаев Сирийское агентство SANA сообщило об отражении атаки израильских ВВС. Сообщается, что в результате атаки военным объектам на юге Сирии причинен материальный ущерб. Ракетный удар был нанесен в районе населенного пункта […] Intervento turco» in Libia Александра Донцова 1. Libia Il canale televisivo Al Arabiya, citando fonti, ha riferito che l’esercito nazionale libico (LNA) del maresciallo di campo Khalifa Haftar ha inviato un messaggio a Washington domenica, in cui ha chiesto il […] “La intervención turca” en Libia Александра Донцова 1.Libia. El canal de televisión Al Arabiya informó que el Ejército Nacional de Libia encabezado por Khalifa Haftar, había alentado a Washington a que controlara los cruces y puertos fronterizos terrestres y marítimos, […] « L’intervention turque » en Libye Александра Донцова 1 Libye Selon la chaîne Al Arabiya citant des sources, dimanche l’armée nationale libyenne du maréchal Khalifa Haftar a appelé Washington au contrôle international sur les points de passage de la frontière terrestres et […] „Türkische Intervention“ in Libyen Александра Донцова 1. Libyen Der Fernsehsender Al Arabiya berichtete unter Berufung auf Quellen, dass die libysche Nationalarmee (LNA) von Feldmarschall Chalifa Haftar am Sonntag eine Nachricht nach Washington geschickt habe, in der er die […]
Наверх Наверх