Une base militaire américaine attaquée en Syrie

  
0

1.Syrie

Selon la chaîne de télévision Al-Hadath, jeudi, une base militaire américaine, située dans le nord du gouvernorat syrien de Deir ez-Zor, a été la cible de tirs de roquettes. Plusieurs munitions ont ainsi explosé sur le territoire de la base située dans la zone du champ pétrolifère d’Al-Omar. Et d’ajouter que l’armée américaine, ainsi que les Forces démocratiques syriennes, nettoyaient la zone autour de l’objet pétrolier.

2.Turquie-Syrie

Un convoi de troupes turques a traversé la frontière syrienne et s’est dirigé vers les régions sud du gouvernorat d’Idlib, a relaté le portail d’informations El Nashra. La colonne comprenait plus de 30 véhicules blindés et camions militaires. Des militaires turcs ont pris position autour de postes d’observation dans la zone de la montagne de Jebel al-Zawiya, contrôlée par l’opposition armée syrienne. Auparavant, l’armée turque s’était installée dans cette zone, qui était stationnée dans les gouvernorats voisins d’Alep et de Hama. Leurs postes ont été bloqués de tous côtés par l’armée syrienne après la libération de plusieurs colonies dans la zone de désescalade nord-ouest des bandes armées en janvier.

3.Haut-Karabakh

Un nouveau lot d’aide humanitaire a été livré aux colonies de la République autoproclamée de Haut-Karabakh, a annoncé le service de presse du ministère russe des Situations d’urgence. Ainsi, 15 camions ont livré l’aide humanitaire par chemin de fer aux points de distribution de Stepanakert, Martuni, Mardakert et Askeran. Au total, il s’agit de 80 tonnes de fret nécessaire pour la population touchée, a précisé l’agence TASS. L’expédition comprenait des matériaux de construction, des camions-citernes et des articles ménagers. Ils seront distribués parmi les communautés affectées. Auparavant, 1.200 tonnes d’aide humanitaire avaient été transportés en Arménie par chemin de fer, qui seront progressivement acheminées vers le Haut-Karabakh.

4.Soudan-Ethiopie

Des unités de l’armée soudanaise ont été cibles des tirs d’artillerie éthiopiennes alors qu’elles se trouvaient du côté soudanais près de la frontière entre les pays, a relaté la chaîne de télévision Al Arabiya. L’attaque a été menée par des forces organisées et non par des combattants. Selon l’agence Anadolu, le 16 décembre, les forces éthiopiennes et les milices de l’État d’Amhara ont tendu une embuscade au Soudan le long de la route d’une patrouille de l’armée dans la région d’Um Altyour. Le Somali Guardian a rapporté que quatre militaires soudanais avaient été tués et 12 autres blessés. Et de préciser que les actions ont été commises par des milices d’Amhara. Il a été précisé que le Soudan a envoyé des unités de l’armée renforcée dans la zone des faits. Une connexion a également été établie avec le gouvernement fédéral éthiopien pour demander des éclaircissements et éviter de nouveaux affrontements. La démarcation définitive de la frontière n’est pas encore achevée entre les deux pays.

5.Haut-Karabakh

Au cours de la journée écoulée, des sapeurs russes avaient neutralisé 1.334 objets explosifs et en ont nettoyé environ 22 km de routes dans le Haut-Karabakh, a annoncé le ministère russe de la Défense. Au total, depuis le 23 novembre 2020, environ 195 hectares de territoire, environ 87 km de routes, 423 immeubles d’habitation dans le Haut-Karabakh ont été nettoyés des munitions non explosées, plus de 73.500 objets explosifs ont été découverts et neutralisés.

6.Pays de la CEI

S’exprimant lors d’une réunion du Conseil des chefs d’État de la CEI, Vladimir Poutine a déclaré que le conflit du Haut-Karabakh augmentait les risques de propagation du terrorisme. «Les affrontements qui ont eu lieu ont fait de nombreuses victimes humaines, ont exacerbé la situation déjà difficile dans l’ensemble de la Transcaucasie et augmenté les risques de propagation de la menace terroriste», a estimé le président russe. Et de souligner qu’en entreprenant des «efforts de médiation pour arrêter l’effusion de sang dans la zone du Haut-Karabakh», la Russie a cherché à «suivre les accords clés conclus au sein du Groupe de Minsk de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)». Vladimir Poutine a fait valoir que l’accord trilatéral conclu le 9 novembre entre la Russie, l’Azerbaïdjan et l’Arménie était «systématiquement mis en œuvre dans l’ensemble, les soldats de la paix russes déployés le long de la ligne de contact [faisaient] tout pour éviter une nouvelle aggravation de la situation».

Если вы нашли ошибку, пожалуйста, выделите фрагмент текста и нажмите Ctrl+Enter.


Для того чтобы оставить комментарий, регистрация не требуется


Читайте нас на
Присоединяйтесь к нам на нашем канале!

Читайте также:

ANNA NEWS радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Включить радио ANNA-NEWS Выключить радио
ANNA-NEWS Радио
ANNA-NEWS Радио
Наверх Наверх

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: