Home / NEWS  / in French  / Actualités du jour, 26 octobre 2018

Actualités du jour, 26 octobre 2018

Le Président américain Donald Trump a signé une loi qui suppose l’imposition des sanctions contre les personnes soutenant le mouvement Hezbollah basé au Liban, informe RIA Novosti se référant à la déclaration de la Maison-Blanche. «La loi signée aujourd’hui par le Président Trump isole davantage le Hezbollah du système financier international et réduira son financement», indique la déclaration. Il est d’ailleurs signalé que les sanctions viseront des personnes physiques et des structures gouvernementaux qui, de manière consciente, soutiennent le Hezbollah et des réseaux liés à ce mouvement, «impliqués dans le trafic de drogue et dans d’autres crimes transfrontaliers».

Le conseiller à la sécurité nationale américain John Bolton a commenté les négociations avec le Président russe Vladimir Poutine. Bolton a qualifié les «consultations qui ont duré une heure et demie» de «très professionnelles, très sérieuses». Il a qualifié Poutine d’«expert en matière de contrôle des armements», informe TASS. Poutine et Bolton n’ont pas seulement discuté du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire, mais aussi «d’autres traités sur le contrôle des armements». Les parties ont également débattu des «relations stratégiques» russo-américaines, a fait savoir Bolton. Il a de plus annoncé d’avoir transmis à Poutine «l’invitation de Donald Trump à visiter Washington début 2019».

Lors des négociations par téléphone, les Présidents français et américain, Emmanuel Macron et Donald Trump, se sont parvenus à débattre avec le Président russe Vladimir Poutine du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire lors de la visite des chefs d’État russe et américain à Paris le 11 novembre à l’occasion du centenaire de l’armistice, informe Bloomberg. Trump et Macron ont également abordé le sujet syrien. Les Présidents français et américain se sont prononcés pour le cessez-le-feu dans le gouvernorat d’Idlib, ainsi que pour la participation aux discussions approfondies concernant la situation en Syrie.

L’Union européenne a de nouveau renforcé les sanctions contre la Corée du Nord, informe Tass se référant au Journal officiel de l’Union européenne. «Le 16 octobre, le Conseil de sécurité de l’Onu a nommé trois navires marchands qui seront interdits d’entrer dans des ports internationaux. En ce lien, selon cette décision, la liste de sanctions de l’UE doit être complétée», indique le document. Trois navires de commerce nord-coréens qui transportent du pétrole en violation du régime de restriction de l’Onu sont nommés dans l’annexe du document. La liste de sanctions de l’Union européenne contre la Corée du Nord est une des plus importantes et interdit presque tous les contacts économiques avec ce pays, à l’exception de la contribution humanitaire de l’UE et du secteur agraire.

Une préparation d’une opération militaire de l’armée syrienne dans le gouvernorat d’Alep est en cours, selon une source de l’agence Al-Masdar News. Le commandement de l’Armée arabe syrienne considère l’opération militaire comme une option en raison des provocations et attaques incessantes entreprises par des islamistes. Ils pilonnent des quartiers civils d’Alep depuis des banlieues qu’ils contrôlent, en profitant du régime du cessez-le-feu.

Le passage Salhiya a été ouvert dans le gouvernorat de Deir ez-Zor. Au printemps, les correspondants d’ANNA NEWS qui se trouvaient dans des formations d’attaque des unités syriennes, avaient annoncé la libération de la ville de Deir ez-Zor effectuée par les troupes gouvernementales. Cependant, des luttes intestines ont éclaté dans la ville entre des troupes de l’armée gouvernementale, des unités kurdes et des unités des islamistes radicaux fous, ce qui n’était pas la conséquence d’une faute de Bachar el-Assad. Ceci a été le résultat des actions des forces d’opérations spéciales de l’armée américaine. C’est grâce à l’aide de la police militaire russe que le passage Salhiya a été formé. Il permet à la population de quitter des zones militaires. Des familles ont enfin la possibilité de se réunir. C’est le début de la vie pacifique, de la reconstruction de la ville et de l’expulsion des bandits de la terre syrienne.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)