Saturday, June 23, 2018

Спецпроекты :       Voenkor   

 
Home / NEWS  / IN FRENCH  / Actualités du jour, 3 juin 2018

Actualités du jour, 3 juin 2018

Le président syrien Bashar al-Assad a exprimé son désir de faire une visite officielle en Corée du Nord et de rencontrer Kim Jong-un – écrit dimanche le quotidien nord-coréen Rodong Sinmun. «Je suis déterminé à visiter la Corée du Nord à l’avenir et à rencontrer le Guide suprême Kim Jong-un», a déclaré Assad. Le président a fait une telle déclaration le 30 mai lors de la cérémonie de présentation des lettres de créance par le nouvel ambassadeur de la Corée du Nord en Syrie. Assad a également souligné que les autorités syriennes ont l’intention de continuer à soutenir le cours politique de la Corée du Nord.

La nuit de samedi les forces aériennes libyennes du général de l’armée libyenne Khalifa Haftar ont effectué des frappes aériennes sur les dépôts d’armes appartenant aux militaires du «Conseil consultatif des moudjahidines». « Les chasseurs de la force aérienne de la Libye ont effectué des raids aériens dans la nuit du samedi Juin 2 sur les dépôts d’armes principales du « Conseil consultatif des moudjahidines » et sur l’hôpital appartenant à des groupements terroristes », — a déclaré le chef du service de presse du commandement général de l’armée libyenne Khalifa al-Ubeidi. Les dépôts ont été complètement détruits. Le commandant de l’armée libyen, maréchal Haftar dans un discours télévisé a promis que Derna serait bientôt libéré des terroristes. Plus tôt, ses forces ont libéré des militaires des régions de l’est et la porte ouest de la ville. Au début de mai, Haftar a annoncé le début de l’opération pour libération de la ville de Derna des militaires.

L’aviation israélienne a attaqué 10 cibles dans la bande de Gaza. «Il y a quelques minutes, des avions de l’armée de l’air israélienne ont frappé 10 cibles sur trois sites militaires du groupement terroriste Hamas dans la bande de Gaza. Parmi les cibles il y avait deux installations avec la production et le stockage de munitions, et un complexe militaire «, est déclaré dans le compte Twitter de l’armée de défense israelienne. Les attaques ont été menées en réponse aux attaques à la roquette lancées depuis la bande de Gaza. Auparavant, il a été signalé que deux roquettes avaient été tirées de la bande de Gaza sur Israël. L’une d’eux a été interceptée par le système de défense aérienne israélien «Iron Dome», et la deuxième, probablement, est tombée dans le territoire de l’enclave. Plus tard, l’armée israélienne a signalé qu’ils avaient intercepté deux autres roquettes lancées du territoire de la bande de Gaza.

Le ministre des affaires étrangères et le premier ministre de la Syrie, Walid Muallem a exigé que les Etats-Unis quittent leur base militaire dans la ville de Al Tanf. « Ne croyez pas les déclarations sur un accord de sécurité en Syrie du sud, alors que les Etats-Unis ne retirent pas ses troupes de la région d’Al Tanf, » — a dit le chef du ministère syrien des Affaires étrangères. Le premier ministre a souligné que tous les rapports d ‘ « accord prétendument conclu sur le désengagement des forces dans le sud du pays ne sont que les inventions israéliennes. » Aussi dans son discours, Muallem a remercié les autorités iraniennes pour leur aide dans la lutte contre les militaires, en notant qu’il « n’y a pas de la présence militaire de l’Iran sur les territoires syriens», et il s’agit plutôt des conseillers. La Russie, la Syrie et l’Iran ont accusé à plusieurs reprises les États-Unis que sur la base d’Al Tanf, des militaires d’organisations terroristes s’entraînent sous le couvert des combattants de l’opposition.

L’OTAN n’aiderait pas l’Israël en cas de conflit armé avec l’Iran, a déclaré le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg dans une interview accordée à l’hebdomadaire allemand « Der Spiegel ». Malgré le fait qu’Israël soit un partenaire du bloc, il n’est pas l’état-membre de l’organisation, donc l’OTAN ne peut pas donner toutes les garanties de sécurité à Israël. Stoltenberg a également souligné que l’OTAN ne participait pas aux processus de règlement au Moyen-Orient. «Ce n’est pas notre travail», a déclaré le secrétaire général. Tel Aviv a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne permettrait pas la présence militaire de l’Iran en Syrie et en mai a frappé à plusieurs reprises des positions de l’armée iranienne en Syrie.

ПОДЕЛИТЬСЯ


NO COMMENTS

POST A COMMENT