Home / NEWS  / in French  / Actualités du jour, le 24 octobre 2018

Actualités du jour, le 24 octobre 2018

Le secrétaire du Conseil de sécurité de Russie Nikolaï Patrouchev, lors d’une réunion à Novosibirsk, a constaté l’intensification de l’activité terroriste et une haute probabilité de la pénétration des terroristes internationaux dans les régions de la Sibérie. Selon ses informations, pendant 9 mois de 2018 dans le district fédéral sibérien 56 affaires pénales liées aux crimes à caractère terroriste ont été engagées, relate TASS. « Cela s’explique par l’intensification de l’activité terroriste dans la région, par une haute probabilité de la pénétration dans les régions sibériennes des membres des organisations terroristes internationales, aussi bien que par l’augmentation de la circulation migratoire des pays de l’Asie Centrale », — a dit Patrouchev.

Selon les médias iraniens, l’armée syrienne prépare une nouvelle offensive dans la province d’Idleb. Une nouvelle opération peut être engagée dans le cas où les terroristes ne quittent pas la zone de tampon de 25 km, créée par un accord entre les presidents russe et turc. D’après l’agence Fars-News qui se réfère à sa source dans l’armée de Syrie, l’Armée arabe syrienne concentre ses blindés, artillerie et ses troupes près de la ligne de démarcation. En outre, l’agence informe que les islamistes provoquent l’armée de Syrie par des tirs et des attaques réguliers.

Le ministre de la défense de la Russie Sergueï Choïgou a déclaré que le niveau de l’activité de l’OTAN près des frontières russes et biélorusses s’est approché de celui de la confrontation de la Guerre froide. Il a fait cette déclaration lors de la réunion des ministères de la défense de la Russie et de la Biélorussie ce mercredi à Minsk. « On fixe une intensification importante de l’activité de reconaissance de l’OTAN dans les régions de la Baltique et de la mer Noire. Seulement au cours de cette année les avions russes ont été mobilisés pour intercepter d’éventuels violateurs de la frontière de l’Etat plus de 120 fois », — a rapporté le ministre. Les régions géographiques de grands exercices militaires sont de plus en plus proches des frontières russes, et l’OTAN ne cesse d’augmenter le nombre de militaires qui y participent.

e Japon va conclure un accord de paix avec la Russie et va ouvrir un nouveau chapitre dans les relations bilatérales, a déclaré le premier-ministre Shinzō Abe. « Sur la base de la confiance entre moi et le président de la Russie nous résoudrons le différend territorial et conclurons un accord de paix. Nous ouvrirons un nouveau chapitre dans les relations entre le Japon et la Russie » — cite RIA « Novosti » l’intervention de Abe devant le parlement japonais. Selon lui, l’absence d’un accord de paix depuis 70 ans n’est pas une situation normale. Rappelons qu’au cours de la séance plénière du Forum économique oriental le président russe Vladimir Poutine a proposé à Tokyo de conclure un accord de paix d’ici la fin 2018 sans préalables et régler les différends plus tards « en tant qu’amis ».

Moscou n’admetterait pas le déployement de missiles américains en Ukraine, a déclaré le ministre de la défense Sergueï Choïgou lors de l’entretien avec le conseiller à la sécurité nationale du présidént américain Donald Trump John Bolton. Choïgou a fait comprendre que Moscou ferait tout le possible pour atteindre ses objectifs. « Nous ne pouvons pas admettre le déployement de missiles américains de petite et moyenne portée sur le territoire de l’Ukraine. Nous employerons tous les moyens possibles », — a confié à l’édition « Les arguments de la semaine » une source dans le ministère de la défense russe.

Ivan Ignatiev spécialement pour Anna News.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)