Home / NEWS  / in French  / Actualités du jour, le 29 octobre 2018

Actualités du jour, le 29 octobre 2018

Une attaque réalisée par un drone israélien contre la Bande de Gaza a fait trois morts, informe la chaîne de télévision Al Arabiya. Toutes les victimes étaient des adolescents, dont un âgé de 12 ans, un autre de 14, selon TASS. D’après les informations disponibles, la frappe aérienne a été effectuée à l’est de la ville palestinienne de Khan Younès. Auparavant, Israël avait promis d’agir dans la Bande de Gaza selon ses intérêts.

Les Forces démocratiques syriennes se sont emparées de la ville d’Al Soussa qui se trouvait sous le contrôle des terroristes de Daech, rapportent les correspondants militaires d’ANNA NEWS se référant à l’agence SANA. Au cours de l’offensive, les renforts envoyés par la partie américaine sont arrivés pour soutenir les Kurdes. Environ 900 camions chargés d’armements, de munitions et du matériel militaire ont traversé la frontière irako-syrienne près du point de passage Simalka. Le convoi a été escorté par des Kurdes. L’aviation de la coalition ne cesse de continuer des bombardements dans la partie sud-est de Deir ez-Zor.

La Russie et l’Inde ont signé un accord de livraison de deux frégates qui seront construites en Russie pour la Marine indienne, informe TASS se référant au journal The Economic Times. À la demande de la partie indienne, les frégates seront dotées des missiles de croisière supersoniques russo-indiens BrahMos. Le contrat, qui a été signé la semaine passée, est évalué à 950 millions de dollars, selon la source. The Economic Times suppose que, tenant en compte les sanctions américaines unilatérales contre la Russie, le contrat pourra être réglé en roubles et roupies. Encore un accord similaire de construction de deux frégates dans les chantiers indiens devrait être signé prochainement.

Les rebelles houthis ont présenté un missile balistique de fabrication locale Badr-1P. Comme l’ont déclaré les rebelles, ils ont déjà eu recours à ce missile contre les forces de la coalition arabe. Ils ont détruit une base adversaire à proximité de la frontière entre le Yémen et l’Arabie saoudite par une frappe de précision.

Сomme l’ont appris les correspondants de guerre d’ANNA NEWS, la livraison de l’aide humanitaire dans le camp de réfugiés d’al-Roukhban dans le sud de Homs a été reportée par la faute de la partie américaine qui contrôlait ce territoire. L’arrivée du cargo humanitaire planifié pour samedi a échoué parce que les États-Unis n’avaient pas garanti la sécurité. Rappelons que différentes formations de l’opposition armée se situent sur le territoire occupé par les États-Unis de la zone de 55 km près de la base militaire d’Al-Tanf. Ces formations menacent la mise en oeuvre d’une mission humanitaire.

Alexandre Grouchko, vice-ministre russe des Affaires étrangères, a déclaré que dans le cas où l’Otan ne renonce pas à la confrontation, il ne pouvait pas s’agir de normalisation des relations entre la Russie et l’Alliance. «Aujourd’hui, il est évident pour nous que si la Russie et l’OTAN reprennent leurs relations, elles ne peuvent pas être normales si l’OTAN ne renonce pas à la сonfrontation actuelle», a déclaré le diplomate russe, cité par RIA Novosti. Auparavant, M. Grouchko avait déclaré que les exercices de l’Alliance Trident Juncture en Norvège témoignaient de la volonté de l’Otan de créer une nouvelle ligne de démarcation encore plus proche de la frontière russe. D’après lui, ces événements en Europe du Nord sont absolument antirusses.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)