Home / NEWS  / in French  / La Syrie peut effectuer une frappe contre un aéroport de Tel Aviv

La Syrie peut effectuer une frappe contre un aéroport de Tel Aviv

Moscou n’a enregistré aucun changement dans la position de Tokyo sur la question du traité de paix lors des pourparlers qu’ont eu mardi le Président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Le secrétaire général du Cabinet des ministres du Japon, Yoshihide Suga, a quant à lui commenté la réunion ayant souligné que les dirigeants des États avaient réussi à «mener des négociations constructives sur divers domaines» des relations bilatérales, selon TASS. «Nous estimons que ce fut un bon début de l’an 2019 pour les relations russo-japonaises», a déclaré Suga, précisant que la signature d’un traité de paix avec la Russie prendrait un certain temps.

Environ 400 terroristes du groupe Front al-Nosra, interdit en Russie, ont été attaqués par des troupes syriennes dans la zone de désescalade du gouvernorat d’Idlib, a déclaré le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le général Sergueï Solomatine. Selon la Défense russe, dans la soirée du 22 janvier, les terroristes ont simultanément attaqué les positions des troupes gouvernementales syriennes dans les localités d’Abu-Duhur et d’Abu Sharjah, rapporte TASS. «Des bandes de 150 à 200 combattants sur 15 à 20 camionnettes équipées de mitrailleuses lourdes agissaient sur chaque axe», a déclaré Solomatine. «Les terroristes ont réussi à pénétrer dans la défense de l’armée syrienne jusqu’à une profondeur de 1,5 km. Ils ont ensuite été arrêtés par des tirs et repoussés au-delà de la ligne de contact par les réserves», a déclaré le général.

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’Onu, le représentant permanent de la Syrie auprès de l’organisation, Bashar Jaafari, a déclaré qu’en cas de raids aériens répétés, la Syrie pourrait répondre de manière symétrique à Israël et attaquer un aéroport de Tel Aviv. Au cours de la réunion, M. Jaafari a demandé «que le Conseil prenne les mesures nécessaires pour mettre fin aux attaques israéliennes régulières contre le territoire syrien», selon TASS. Pour rappel, dimanche dernier, le système de défense aérienne syrien a repoussé une frappe de l’armée de l’air israélienne à l’aéroport de Damas, effectuée par quatre avions F-16.

Washington a déclaré à Moscou par la voie diplomatique que la décision des États-Unis de se retirer du Traité sur les forces nucléaires à potée intermédiaire était définitive et ne constituait pas une invitation au dialogue, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov. «Cette intention nous a été confirmée par les voies bilatérales presque immédiatement. Il a été signalé que l’étape annoncée n’était pas une invitation au dialogue, mais que la décision a été prise à cause de l’ensemble de circonstances et était définitive», a déclaré Riabkov lors d’un briefing du ministère de la Défense portant sur le missile 9M729. Il a noté que la situation actuelle autour du traité FNI était uniquement due à la réticence de Washington d’engager un dialogue.

Au cours d’une opération sans précédent contre des armuriers illégaux sur le territoire russe, 86 personnes ont été arrêtées. L’activité de neuf ateliers souterrains a été réprimée, a déclaré à Interfax le Centre de relations publiques du FSB. L’opération a été menée par le FSB, le ministère de l’Intérieur et la Garde nationale de la Fédération de Russie dans 32 régions du pays. 197 armes à feu de production nationale et étrangère ont été saisies, ainsi qu’un lance-roquette RPO-A Shmel, 2 lance-grenades antichars artisanales, 11 grenades de fragmentation, 33 kg d’explosifs et plus de 10.000 cartouches de divers calibres. «L’activité de 9 ateliers souterrains sur la modernisation des armes et la production de munitions a été réprimée», rapporte le Service fédéral de sécurité de Russie.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)