Home / NEWS  / in French  / Le Brésil s’attend à l’aide des Etats-Unis au Venezuela || Actualités du jour, le 19 mars

Le Brésil s’attend à l’aide des Etats-Unis au Venezuela || Actualités du jour, le 19 mars

Le gouvernement du Venezuela a déclaré que les membres de l’opposition vénézuélienne se sont emparé des missions diplomatiques du pays aux Etats-Unis. « Les missions diplomatiques aux Etats-Unis ont été prises par les gents qui disposent d’un soutien public du gouvernement américain et agissent comme ses agents dans ses intérêts politiques », — cite la déclaration RIA Novosti. Le gouvernement vénézuélien a également exigé des Etats-Unis le respect des engagements juridiques et la prise des mesures pour arrêter la prise des bâtiments. Plus tôt, le « chargé d’affaires par interim du Venezuela aux Etats-Unis » Carlos Vecchio, désigné par le leader de l’opposition Juan Guaido, avait déclaré qu’on avait reçu l’accès au siège de l’attaché militaire vénézuélien à Washington et à d’autres missions diplomatiques du Venezuela aux Etats-Unis. Il avait également noté que l’opposition n’avait pas l’accès au bâtiment principal de l’ambassade de Veuezuela à Washington.

Les bombardiers stratégiques américains B-52H Stratofortress, capables de porter des missiles nucléaires de croisière de grande portée et des bombes, qui avaient été transférés, la semaine dernière, au Royaume-Uni, ce lundi ont effectué des vols près des frontières du nord, du sud et de l’ouest de la partie européenne de la Russie, et près de l’Extrême-Orient russe, informe « Interfax ». Les bombardiers ont effectué des vols à proximité des territoires russes en mer de Barents, y compris près des oblast de Mourmansk, de Kaliningrad et de Leningrad, et près des frontières maritimes de la Russie en mer Noire. Selon les informations, la semaine dernière les forces aériennes des Etats-Unis avaient transféré en Grande-Bretagne en même temps six bombardiers B-52H. D’après les observateurs, les bombardiers américains acomplissaient une tâche d’exercice de frappe contre les cibles sur le territoire russe près de la Baltique.

La police a arrêté un ressortissant turc de 37 ans Gekmen Tanysh, soupçonné de fusillade près d’une station de tramway à Utrecht, relate « Interfax ». L’unité antiterroriste de la police néerlandaise a effectué l’arrestation dans un immeuble pris d’assault. Les motifs du suspect ne sont pas encore établis. On a réussi à identifier l’attaquant par des caméras de surveillance. Selon les informations des médias turcs, Tanysh avait participé aux hostilités en Tchétchénie, et avait été poursuivi en justice pour la participation au groupe terroriste Daech. Rappelons qu’au cours de l’attaque trois personnes sont mortes et au moins neuf blessées.

L’attitude négative des Etats-Unis par rapport au traité New Start ouvre la perspective de la disparition totale dans les relations entre la Russie et les Etats-Unis de mécanismes de contrôle et de contrainte dans le domaine ballistique et nucléaire, a communiqué la diplomatie russe. Le mininstère a également noté que l’annulation du Traité FNI pourrait provoquer une course aux armements multilatérale dans plusieurs régions du monde. En même temps, la diplomatie russe a fait remarquer que la Russie n’allait pas détruire les complèxes avec le missile 9M729, à cause duquel Washington accuse Moscou de violer le Traite FNI. Cependant le ministère a souligné que les propositions russes de règlement de la situation restaient en force. « Mais on ne va pas frapper à une porte close », — a ajouté le ministère.

ПОДЕЛИТЬСЯ


ВАШ КОММЕНТАРИЙ БУДЕТ ПЕРВЫМ

Оставьте Ваш комментарий (регистрация не требуется)